Consommation électrique du véhicule à propulsion musculaire assistée

Cette calculette permet d'avoir une idée de la puissance instantanée qui sera fournie par le moteur (l'assistance) en fonction de différents critères.

Rendement du moteur électrique %  
Masse totale (Cycliste + vélo + bagages) kg  
Vitesse km/h  
Trainée aérodynamique kg/m  
Pente (terrain+roulement+accélérations) %
Vent contraire km/h
Puissance musculaire watts

Consommation totale au kilomètre
   
Puissance fournie par le moteur
   

Quelques explications:

Rendement du moteur

Le moteur transforme l'énergie électrique en mouvement, avec des pertes sous forme de chaleur. Pour nos vélos électriques, on considère une valeur moyenne de 78%, qui peut être remplacé par la valeur indiquée par le constructeur.

Trainée aérodynamique

Cette est une convertion en équivalent poids de l'aérodynamisme. D'après la formule, Rho.S.Cx = Masse volumique de l'air en kg/m3 * surface frontale de prise au vent en m² * coefficient de trainée horizontale.
La valeur 0.50 correspond à un cycliste adulte sur un vélo classique. Pour un tricycle ou un vélo couché, la valeur sera 0,3kg/m.

Pente

C'est la valeur exprimé en mètre de dénivelation par 100 mètres. Elle est parfois indiquée sur les panneaux routiers signalant une forte pente ou cote. Par exemple, le %age moyen de l'ascension de l'Alpe d'Huez est de 10%. Cette valeur n'est qu'exceptionnellement dépassée.

Vent contraire

Vitesse du vent de face. Pour un vent de coté, la valeur est nulle. Pour un vent arrivant 1/4 face, prendre la moitié de sa vitesse. Pour un vent de dos, indiquer une valeur négative.

Puissance musculaire

C'est l'effort de pédalage apporté par le cycliste. Nul pour un usage "cyclomoteur", il sera de l'ordre de 50 watts pour un cycliste très occasionnel, et pourra atteindre 200 watts pour un grand sportif. La calculette met en évidence l'importance du pédalage pour l'augmentation de l'autonomie. Même si l'on a l'impression que l'assistance fait tout le travail, notre pédalage n'est pas négligeable. On peut assimiler cette valeur à une "puissance nominale", appliqué au cycliste. Cette valeur augmentera sensiblement avec la pratique. A cette valeur de puissance, l'effort peut être maintenu sur une longue distance, avec une température corporelle stabilisée. En forçant, le cycliste pourra augmenter temporairement cette puissance de 20 à 40%, au prix d'un échauffement et d'une nette sensation de fatigue.


  Calculette développée par Filomat et Cyclurba.

Ecox, le spécialiste du vélo électrique
Lien commercial