Ecox, le spécialiste du vélo électrique
Dossiers > Mailing

Velos electriques encore, et urbanisme cycliste

C'est l'automne, la pluie, le vent, le froid,

On pourrait faire un article pour expliquer comment s'en proteger, mais il existe deja.  Des gants neoprene (rayon cyclotourisme en boutique spécialisée vélo), une cape nylon avec capuche (un poncho), eventuellement des surbottes(magasin moto) et nous voila prets à affronter les pires intempéries. Soignez aussi votre éclairage.

Et pour ne pas trop chauffer sous la cape, quoi de mieux qu'un vélo électrique ?

Sur Cyclurba, on n'a pas de vélo à assistance électrique à vendre, mais je dois reconnaitre que c'est vraiment un moyen de transport à meme d'amener beaucoup de gens à troquer leur voiture pour un velo pour aller au travail, par exemple. C'est pour cela qu'on en parle beaucoup.

Nos premiers articles datent de 2002, et j'ai pu observer une évolution. Cependant, je peux dire que les modeles de 2002 étaient deja sur la bonne voie car les solutions ont été conservées et améliorées, mais pas remplacées.
A part  Aprilia qui parlait de vélo à assistance électrique à hydrogene; Je souris.
Coté batteries, la tendance s'affirme, on le sent, les constructeurs ont vraiment envie de proposer du lithium.  Certains ont fiabilisé leur offre, d'autres s'en mordent les doigts. Les batteries au lithium permettent au velo electrique de retrouver un poids raisonnable.
Cependant, pour un moindre coût, l'antique batterie au plomb (plus d'un siecle) offre toujours une robustesse et une autonomie inégalée.

Treve de vélo à assistance électrique, on parle aussi d'urbanisme. Je prepare pour le printemps une serie d'articles sur les infrastructures cyclables. Abondamment illustrées, ces pages permettront de commenter les solutions existantes, parfois astucieuses, souvent inadaptées voire dangereuses. Je fais appel aux bonnes volontés pour m'aider dans la realisation de ce travail.

A quoi bon ? Je pense que cela sera très utile pour faire un état de ce qui existe, et éviter que les urbanistes recopient des solutions mediocres. En effet, nous sommes tous automobilistes, mais rares sont les urbanistes cyclistes (ça se sent). En montrant les bonnes et mauvaises solutions, et en expliquant pourquoi elles le sont, je pense que nous avons le pouvoir de faire progresser les choses.

Enfin, loin de la mediatisation des machines à pv que sont les radars, on parle bien peu du velo. Mieux que des kilometres de pistes cyclables, de bonnes campagnes de sensibilisation des automobilistes à partager la chaussée avec les cyclistes seraient fortement souhaitables.
Mieux,  des campagnes pour renverser l'idée que la ville appartient aux voitures et que les cyclistes sont des emmerdeurs, alors que de plus en plus l'environnement nous montre que c'est le contraire.

A l'heure où l'on parle de plus en plus d'énergie renouvelables, de developpement durable, quel gouvernement, quelles collectivités locales ont le courage, la reelle motivation, de dire "automobilistes, vous n'etes pas les bienvenus ici, vous n'etes que tolérés; La place ici est aux pietons et aux cyclistes" ?



Article suivant: Autonomie des vélos électriques
Article précedent: Essai de la chambre à air Hay-Way Universelle

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami


A propos de cet article
Profil de Cyclurbainfos Article de Cyclurba.
Informaticien de formation, passionné d'Internet, defenseur du vélo moyen de transport urbain Gère Cyclurba depuis 1996.
site web site web

N° Article : 174
Article lu 1996 fois.
Créé le 09-10-2006 à 09h42.
Modifié le 09-10-2006 à 10h15.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles