Dossiers > Vélos électriques

Autonomie des vélos électriques

Parmi les critères d'achat d'un vélo à assistance électrique (vae), l'autonomie est un de ceux les plus évoqués.
C'est la préoccupation du futur acheteur. Elle est motivée pour les raisons suivantes :

* La peur se retrouver sans assistance, avec un vélo plus lourd qu'un velo ordinaire

* L'envie de ne pas être limité à une distance déterminée

En effet, en vélo la limite d'autonomie est celle de notre volonté. Mais c'est surtout l'exemple de la voiture qui est probant: il suffit de passer à la pompe pour repartir pour quelques centaines de kilomètres. D'ailleurs, peu se soucient de la contenance du réservoir, et si nous regardons tous les chiffres de consommation avant de choisir une voiture, c'est plutôt pour des raisons financières que par préoccupation de l'autonomie.

On peut penser que l'insuccès flagrant des voitures 100% électriques proposées depuis 2001 n'est pas du qu'à leur cout ou leur vitesse maximale, mais surtout à leur autonomie limitée à quelques dizaines de kilomètres.

Quelle est l'autonomie idéale ?

De l'expérience des membres de Cyclurba, qui ont parcourus des milliers de km sur leurs vélo à assistance électrique, nous tirons quelques enseignements, plutôt rassurants.

Moins de 20 km : ce n'est pas assez. Vous serez souvent à cours de batterie. Envisageable si le velo est très bien adapté au pédalage non assisté.

20 à 50 km :C'est une bonne valeur qui devrait vous permettre de nombreux trajets
réguliers et déplacements de proximité, et les balades dominicales.

50 à 100 km : Les possibilités sont plus grandes, mais pour un prix nettement plus élevé.


Les vélo à assistance électrique actuels permettent des autonomies de l'ordre de 20 à 100 km et plus. Cette grande disparité s'explique par la technologie des batteries, mais aussi par leur capacités propres. Le prix est souvent en conséquence.

A quoi bon choisir un vélo à assistance électrique pour son autonomie de 80 km si vous ne parcourrez que 10 km par jour ?
Pensez aussi que les batteries ne sont pas éternelle, et que le cout de remplacement risque d'être dissuasif, entre 250 et 700 euros...
Il faut donc déterminer quelle sera votre besoin en terme de km/jour, et dans les utilisations exceptionnelles, quel sera votre kilométrage maxi, toujours en une journée.
Prendre une grosse batterie pour recharger le moins souvent possible est une mauvaise option. Quelque soit le trajet quotidien, les batteries apprécient d'être rechargées le plus souvent possible.

Pour aller au travail, à l'université ?

Par exemple, si vous utilisez votre vélo électrique pour aller au travail, soit 15 km aller-retour, et que parfois après le travail vous faites un détour de 15 km, 30 km devraient vous convenir.
Parmi les velos électriques qui nous sont confiés pour test, certains permettent une autonomie de 90 km. C'est surement très rassurant, mais il nous faut plusieurs jours pour parcourir cette distance.

Pour partir en vacances ?

Pourquoi pas si vous êtes sûr de trouver une prise électrique à l'étape. Une autonomie de 60 km vous permettra de rouler 4 heures, ce qui est amplement suffisant si vous voulez profiter du voyage, et non "bouffer des kilometres".

Pour faire de la balade ?

Comme pour partir en vacances, il  faut tenir compte de la moyenne horaire qui n'est pas la meme qu'une voiture. Si le vélo est plus rapide que l'auto en ville, sur route ce n'est plus pareil. Sur quelques kilometres, la différence de temps est faible, mais pas question de faire 60 km pour aller à la mer et revenir dans la journée. Un autonomie de 60 à 80 km (soit 3 à 4 heures sur le vélo) devrait vous suffire très largement.

Pour faire du cyclotourisme ?

Il est possible de s'intégrer dans un groupe de cyclotouristes avec un vélo à assistance électrique, mais pas n'importe lequel : le CYBIEN: un vélo à assistance électrique très performant est conçu pour cela. Ce modele permet de parcourir 100 km, et plus, d'une traite.

Cas particulier : la montagne et régions à relief


En cote, la batterie est très sollicitée, et en montagne les cotes peuvent durer quelques kilometres. L'autonomie s'en ressentira fortement. N'esperez pas grimper 3 cols dans la journée, quelque soit la batterie. Une solution peut être de choisir un VAE ou un kit permettant la régénération, c'est à dire qui permettent une récupération d'energie dans les fortes descentes, permettant un gain en autonomie. Cela a son cout. En pleine, c'est inutile.

Faut-il recharger tous les jours ?

Pour chaque batterie est indiqué un nombre de cycle de recharge maxi, l'ordre de quelques centaines. Si une batterie X est donnée pour 500 cycles de recharge, et permet une autonomie de 50 km, on serait tenté, afin d'optimiser le kilométrage total avant remplacement de la batterie, de recharger tous les 50 km. Ainsi, notre batterie X durerait 500 x 50 = 25.000 km.
Mais quelque soit la technologie de notre batterie, il faudra éviter toute décharge profonde. Donc, recharger au bout de 5 ou 20 km ne lui retirera rien de son kilométrage total, au contraire, ça le prolongera.
Afin de simplifier la gestion des recharges, pour un usage régulier, rechargez tous les jours.

A propos de ces cycles, ils sont très théoriques. Généralement, on observe qu'au bout de 3 ans, une batterie a perdu 40% de son autonomie, mais surtout qu'elle se met en sécurité (arrêt) pour des cotes de plus en plus faibles.

Que penser des autonomies annoncées ?


L'autonomie est fonction de :
- la performance de la partie cycle du vélo,
- l'énergie contenue dans la batterie (volts et ampère.heures),
- l'effort fourni par le cycliste,
- le profil de circuit, la direction et force du vent,
- la qualité de l'assistance, moteur, controleur...,
- le mode d'assistance choisi (eco, normal, sport...)

Bref, bien malin celui qui peut prédire l'autonomie exacte d'un VAE. Cependant, on constate que la consommation moyenne en plaine est de l'ordre de 4 à 7 watts.heures par kilomètre.

Retenons la valeur 6 wh/km.
Pour une batterie de 36 volts 10Ah, soit 360 Wh, cela fait 360/6= 60 km.


Article suivant:
Une entreprise encourage ses employés à se déplacer en vélo
Article précedent: Velos electriques encore, et urbanisme cycliste

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami
Accédez à notre site www.power-e-bike.fr
Lien commercial -232-



Transformez votre vélo en vélo électrique!

A propos de cet article
Profil de Cyclurbainfos Article de Cyclurba.
Informaticien de formation, passionné d'Internet, defenseur du vélo moyen de transport urbain Gère Cyclurba depuis 1996.
site web site web

N° Article : 175
Article lu 84067 fois.
Créé le 09-10-2006 à 10h28.
Modifié le 16-12-2013 à 13h39.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles