Dossiers > Vélo électrique: Essais

Cybien Sport 2007 - Essai Vae

Lors d'une visite dans les locaux de Cybien fin 2005, j'avais pu faire la connaissance de cette marque francaise, qui se demarque nettement de la concurrence,
et qui ne proposait qu'un modèle, le Cybien Sport.L'essai, alors, fut rapide, sur une dizaine de kilomètres:
CYBIEN: un vélo à assistance électrique très performant
De nouveau, en cet été pluvieux, j'ai eu l'occasion de le tester à nouveau, mais cette fois dans les conditions réelles.
LivraisonJ'ai été traité avec le même égard que tout client, à un privilège près: le vélo m'a été remis à mon domicile par son concepteur et fabricant, Michel Orain. Le fonctionnement me fut expliqué pendant que je pedalais sur le home-trainer (amené pour l'occasion), avec simulation de cotes et plats, réglage de l'assistance, lecture de la puissance à la jante.
Réglages
Comme tout client, j'ai eu droit à une adaptation à mes dimensions.Je m'explique: le soucis de Mr Orain est que le vélo soit parfaitement adapté à son propriétaire; outre la taille du cadre et le réglage de la selle, la potence fut demontée et remplacée par une à ma morphologie, sans supplément de prix.Un essai sur home-trainer a permis de vérifier ces réglages.

Ces réglages sont-ils utiles ? Pour aller chercher la baguette, non. Mais c'est au bout de quelques dizaines de kilomètres que de mauvais reglages se traduiront en douleurs (poignets, dos, genoux, cou...).

On est donc loin des méthodes de vente de vélo à assistance électrique dans les grandes surfaces et centres auto, où les vendeurs sont absents ou méconnaissent le produit.

Présentation du SportVelo electrique Cybien SportMr Orain connait bien son produit, puisqu'il l'a conçu entierement.Soyons clairs: il ne s'agit pas d'assemblage, ou de montage d'un kit. La conception est originale, très étudiée pour un rendement maximal à tout niveau de la chaine cinématique: accumulateurs, controleur, moteurs, entrainement, pneumatiques, cadre...Pour tous les composants, on observe une recherche systematique de la qualité et de la performance, souvent au détriment du prix. Les batteries, par exemple, sont d'origine japonaise (Panasonic), et testée depuis plusieurs années sans incidents. Elles sont logées dans un solide compartiment en toles d'alu soudées, puis surmoulé en plastique. C'est costaud et sûr. Capteur de roue
capteur de pedalierLes capteurs sont des composants optiques industriels, généralement rencontrés dans les automatismes des chaines de montage, par exemple. Un capteur pour la rotation de la roue arriere, hyper précis avec 18 impulsions par tour de roue (1 par rayon, de la nappe droite), l'autre capteur pour la rotation du pedalier, toujours optique.Le vélo en lui-meme est un vélo de course à cadre aluminum, d'origine France-Loire (Gitane...), monté en Shimano Sora.A signaler, ce Sport est l'un des premier; Les modèles actuels sont équipés en Shimano Tiagra 3x9V, et quelques modifications ont été apportées.
Fiabilité, entretienLe Sport est un vélo à assistance électrique abouti, longuement mis au point. Son etude a donc été complexe, mais le vélo se présente simplement et les fintions sont correctes. Les differents éléments électriques sont soigneusement intégrés, craignent peu les chutes. Et coté partie cycle, celle-ci etant standard, sa maintenance, meme apres 20 ans, ne posera pas probleme. Qu'en sera-t'il d'autres vélo à assistance électrique quand il faudra changer un boitier de pedalier ?De par son concepteur, les interventions en sav sont rares, le produit est fiable. Bien que les vélo à assistance électrique Cybien ne soient vendus qu'à l'usine, à Chateaubourg(35), leur réputation est telle qu'il en circule dans toute la France, et même en Suisse et Belgique.
La notice d utilisation du Cybien SportLa noticeImprimée en couleur, 8 pages, en français bien sûr. De nombreuses photo y explique le fonctionnement, la recharge, le demontage du Reservelec (containeur de batterie), le démontage de la roue arriere, et enfin comment entretenir son Cybien C'est clair, concis.
Homologation Le Sport répond aux conditions d'homologation des VAE, avec une batterie de 36 volts, une puissance nominales des 2 moteurs inférieur à 250 watts, et une assistance limitée à 25 km/h.
Architecture Les 2 moteurs et leur supportLe Sport est pourvu de 2 moteurs, placés de chaque coté de la roue arriere, et entrainant cette derniere grace à 2 galets métalliques reposant sur un anneau de plastique. A l'arret, ou au-dela de 25 km/h, un servomoteur ecarte les 2 moteurs.Le controleur est géré par un microprocesseur et une eprom. Chaque élément de l'accu possede son propre circuit de sécurité, situé à proximité immédiate de ses bornes.Démontage de la batterie
Un boitier en alu regroupe batterie, commandes et controleur. Il est démontable, en débranchant la contacteur (fleche bleu) et en dévissant les 2 vis (fleches rouge). Pas d'antivol, mais une clef 6 pans male est requise.
FonctionnementLa mise en route se fait par un interrupteur. Apres une courte sequence d'initialisation, où le servomoteur fait une séquence ecarte-rapproche, le vélo est prêt. On pedale, et l'assistance s'enclenche dès 7 km/h, à la fois efficace et discrete. Vers 23 km/h, elle decroit progressivement jusqu'à disparaitre à 25,5 km/h.
Commandes, coté boitierCommandes, coté guidonDeux boutons + et - sont visibles sur le boitier controleur (photo à gauche). Ils sont repris par une commande déportée au guidon (photo droite), nettement plus pratique;

* un appui de 2 seconde sur le + engage l'assistance maxi (soit 25km/h)
* des appuis brefs sur - diminuent la vitesse par pas de 0,5 km
* des appuis brefs sur + augmentent la vitesse par pas de 0,5 km
* un arret de pedalage de 1 seconde, au moins, coupe l'assistance.On comprendra alors qu'il ne s'agit pas d'indiquer un niveau d'assistance, comme sur d'autres vélo à assistance électrique avec un mode "éco", mais de regler une allure.
PhilosophieOn peut être surpris des choix technologiques, notamment du systeme de controle. C'est à l'usage que l'on comprend mieux l'interet de ce velo. Son concepteur a visé les cyclotouristes; son vélo doit pouvoir s'integrer dans un groupe cyclotouriste, en suivre l'allure y compris en cotes, sur des sorties jusqu'à 100 km.
Sur la routePour qui est habitué à un vélo à assistance électrique de type urbain ou péri-urbain (en fait, tous les autres vélo à assistance électrique), il peut être un peu agacant d'avoir à appuyer sur + à chaque fois que l'on a interrompu le pédalage. De même, on attendrait un coup de pied au c.. à chaque demarrage, alors qu'ici l'assistance ne se signale qu'à partir de 7 km/h.Pour comprendre, il faut l'enfourcher, et en quelques kilomètres, de route, on valide ces choix. En effet, on est sur un vélo de course. Pour le cyclo-sportif, ou le cyclo-touriste, démarrer n'est pas un soucis; avec 8 pignons et 3 plateaux, le démarrage se fait en douceur par la force du cycliste. Et comme le vélo est bigrement efficace, on se met vite à vouloir appuyer fort sur les pedales, tant il repond bien. On le doit à un cadre très rigide, nerveux, à des pneus à haut-rendement (23 ou moins), bref, à tout ce qui fait un vélo de course.
L'essaiPause photo pendant l essaiCa faisait quelques années que je n'étais pas monté sur un vélo de course, et meme 10 ans que je n'avais pas eu une pratique sportive du vélo. Le modèle essayé n'était pas un neuf, mais un mulet ayant permis la validation des solutions techniques. Quelques milliers de kilomètres parcourrus, des batteries non neuves, nous sommes dans les conditions réelles d'utilisation.Un premier essai de 11 kilometres, en soirée, m'a permis de faire connaissance avec le vélo, puis j'ai procédé à une recharge. Le lendemain, je me suis donc lancé sur un essai de 20 km, en Jean et pull, mais avec mes vieilles chaussures de Vtt à cale pour pedale automatique Spd. Dès les premieres centaines de mètres, j'ai joué le malin à enrouler gros, ce à quoi ce vélo se prete bien. Mais une longue coté à calmé mes ardeurs; l'allure a chuté en se stabilisant autour de 23 km/h, toujours en cote. Les kilometres suivants, j'ai choisi d'avoir une allure plus reguliere. Puis, retrouvant le plaisir de rouler en campagne, j'ai enchainé les kilometres pour un total de 51 km.
AutonomieLa 4ème sortie avait pour but d'étudier le comportement du vélo en fin de batterie. Je me lance donc sur petites routes, le compteur indique 81 km. Au kilomètre 100.0 km, je regarde la jauge, le dernier voyant clignote, comme prévu; C'est au kilometre 110 que la batterie refuse d'en donner plus. L'assistance se fait par à-coups, et à une allure plus réduite. Je n'insiste pas et coupe l'assistance. Il me reste 10 kilometres à faire, fatigué, et contre le vent... Dans ces conditions, le surpoids du vélo n'arrange rien, mais j'ai pu le ramener à une allure comprise entre 15 et 25 km/h.
Quand y en a plus, y en a encore !J'ai appris, trop tard, que pour bénéficier des derniers petits ampères de fin de décharge (dernier led clignotant après 1mn de repos), il faut appuyer sur la touche (-) pendant 2 secondes. Etablir un rythme de pédalage régulier.A l'amorce d'une difficulté, faire plusieurs appuis sur la touche (+) jusqu'à sentir l'apport. Cesser la demande "plus" immédiatement à l'allumage de la led orange, sinon cela déclenche le yoyo marche/arrêt.Sur ces 120 kilometres de petites routes très valonnées, avec un vent persistant, mes 43 ans et mes 9 kilogrammes de graisse accumulés en 11 ans d'absence de pratique sportive, ma moyenne horaire fut de 25,5 km/h. La batterie Li-ion, de capacité 16 ampères, 25 volts, m'a donc assuré une autonomie de 110 km. Quand Michel Orain parle d'une automie moyenne de 100 km, selon le cycliste, quand d'autres marques citent une autonomie maxi très inférieure, et qu'elles n'atteindront que dans des conditions optimales. Y a pas de secret, avec un velo lambda de 30 kg, avec un cadre en acier ou alu lambda, des roulements à 2 balles, et une batterie 24 volts de 3 ampères, si on vous annonce une autonomie de 40 km, faites demi-tour.
RechargeChargeur (avec controleur de consommation) Bien entendu, un chargeur est fourni, de fabrication suedoise. La prise à 3 broches, très spécifique, interdit l'utilisation d'autres chargeur et garanti une recharge en toute sécurité.Une charge complete consomme 0,53 Kwh soit 0,057 €.Notre photo montre le chargeur et sa petite prise ronde, ainsi que notre controleur de consommation.
Mobylette ?Amateurs de vélos-scooter-electriques, passez votre chemin. Le Cybien Sport n'est pas une Mobylette, même s'il est parfaitement possible de se faire propulser en faisant mine de pédaler. Naturellement, on appuyera un peu sur les pédales, jusqu'à produire le même effort que l'on fait sur son velo habituel. Mais c'est dans les cotes et contre le vent que la magie agit. L'assistance est alors discrete, mais reelle, au point que c'est le silence qui se fait dans le peloton qui nous signale une difficulté: alors que les autres augmente l'effort pour passer l'obstacle, on continue à pedaler avec une intensité constante.Au final de la sortie, on est chaud, en sueur, mais l'effort a été lissé sur tout le parcours, un peu comme si les cotes avaient vu leur pourcentage coupé en 2. On peut donc sereinement envisager des sorties plus longues sans craindre la souffrance des derniers kilomètres.Et si la batteries est vide ? Dans cette situation aussi, pas d'effet Mobylette: on est bien sur un vélo de course, celui qui respecte chaque coup de pedale avec un rendement maximal. On pourra donc rentrer à la maison, en réduisant l'allure.
Rouler en groupeLe cyclo-touriste roule rarement seul; C'est alors que l'on comprend l'intéret de pouvoir régler l'allure. En effet, sur un vélo à assistance électrique chinois, dont le controleur fonctionne en tout-ou-rien, en se calant à 25 km/h. Il est alors difficile de suivre un autre cycliste roulant à une allure plus faible: il faut alterner des sequences pedalage-arret de pedalage...Sur le Sport, il suffit de quelques appuis sur le bouton "-" pour ajuster sa vitesse à celle du groupe. D'autre part, du fait de l'assistance en cote, l'allure est très réguliere sur tous profils de route, ce qui sera apprecié par les
En ville ? Si vous avez déja utilisé un vélo de course en ville, vous retrouverez les mêmes inaptitudes avec le Cybien Sport : pédales automatiques, position inadapté pour le confort et la vision, position de leviers de freins, des commandes de vitesse, stabilité et confort des pneus étroits, maniabilité...Et pour l'assistance, il faudra penser à appuyer sur "+" à chaque relance ou demarrage. Donc le Sport n'est pas adapté à la ville, même s'il y reste utilisable.Cybien propose d'autres modeles plus adaptés à cet environnement.
Assistance ?C'est un terme que le concepteur de Cybien apprécie peu. Cybien veut dire CYcles BI-ENergie. Le terme "assisté" présente une forte connotation péjorative.On peut être étonné de l'association d'un vélo sportif et d'une assistance, apparemment contradictoires. Pourtant, le concept est à la fois sérieux et réellement utile. Sur parcourt cycliste, quelques raidillons, quelques longues cotes, ou un vent de face suffisent à user le cycliste endurant, alors que celui-ci pourrait parcourrir bien davantage. L'assistance se pose ici pour effacer les quelques obstacles forts et permettre un effort régulier et prolongé.
Pour qui ? A la lecture de cet essai, vous l'aurez compris: le Sport se destine à tous ceux qui recherchent une utilisation sportive de leur vélo, mais qui, du fait de l'age, d'un manque de forme, d'un arret de la pratique ou la volonté de faire du sport sans avoir la souffrance, veulent une solution qui attenuant les difficultés de parcours. Le cadeau idéal pour un départ en retraite, ou pour le quadra se remettant au sport, pour le cyclo-touriste qui commence à souffrir pour suivre le groupe, ou encore ceux qui du fait d'un accident de la vie ont besoin de pratiquer un sport en régulant l'effort.Nous esperons pouvoir bientot essayer un Cybien Coursier.
Le prixComme dit plus, le Cybien est constitué de matériaux et d'éléments de qualité, et cela a un prix: aux alentours de 2300 euros, selon les composants choisis. En effet, l'acheteur à le choix entre pour certains composants tels que guidon, pédales, potence, dérailleurs (jusqu'au Shimano Dura-ace)...
ConclusionSur le papier, le Cybien Sport de destine clairement à un usage cyclotouriste. Dans la pratique, il tient parfaitement ses promesses, par la qualité de son fonctionnement et sa réelle autonomie. On me trouvera peut-être trop élogieux: le Cybien Sport n'est pas le meilleur des vélos électriques, il est le meilleur vélo de course à assistance électrique.
Quelques liens:Le site de Cybien : www.cybien.frLes caracteristiques du modèle Sport : CaractéristiquesBatterie : Caractéristique batterie


Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum

Article suivant: Avec du Lithium-Ion, 1000km me coûtent 10,00euro
Article précedent: Giant Suede - Opinion

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami
transport gratuit à partir de 300€
Lien commercial -70-



Transformez votre vélo en vélo électrique !


Accédez à notre site www.power-e-bike.fr




remise 10% anniversaire moteuretvelo

A propos de cet article
Profil de Cyclurbainfos Article de Cyclurba.
Informaticien de formation, passionné d'Internet, defenseur du vélo moyen de transport urbain Gère Cyclurba depuis 1996.
site web site web

N° Article : 230
Article lu 33300 fois.
Créé le 12-07-2007 à 23h29.
Modifié le 07-01-2009 à 14h33.

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles