Dossiers > Vélo électrique: Essais

Mobilec 2007 - Essai 100 km

Introduction

Ce vélo est le fruit de la collaboration entre la marque Active France et le magasin TO Diffusion (qui m'a prêté le vélo).
Il reprend la base du V1 d'Active France (deja testé) en y améliorant certains points dont les trois principaux sont le système de vitesses (commande indexée et du bon coté), batterie (maintenant de marque GP) et le moteur (qui n'est autre que celui déjà utilisé par EasyBike).

Profil











Caractéristiques
Poids(vélo+batterie) : 26,5 kg ( 20,8 + 5,7 )
Cadre : Aluminium Unisexe
Vitesses : 6 par dérailleur (14-28)x44 dents
Roues : 26 pouces, jantes double parois, pneu Kenda 1.75 pouce
Moteur : moyeu sur roue arrière, brushless, 250 W*
Batterie : NiMh, 312 W.h (24V x 13 A.h)*
Recharge : 7h
Autonomie : > 63 km
Freins : V-Brake
équipement : garde-boue,lumières avant et arrière alimentées sur batterie, porte-bagages, béquille centrale, tige de selle suspendue.
Prix : 890 € (vu chez TO Diffusion)
*données constructeur

Fournitures
Le vélo est fourni avec un chargeur de batterie et un manuel complet en français hérité du V1 d'Active France.

Description générale

FourcheLa fourche avant de marque "Top Gun" est en aluminium comme le reste du cadre, avec plongeurs en acier. Elle ressemble fortement à celle de l'Active France. Elle accueille le garde boue avant en plastique correctement dimensionné. La lumière avant est alimentée sur batterie et commandée au guidon. La potence est réglable en hauteur comme en inclinaison pour une adaptation à nombre de gabarits et positions de conduite.





GuidonLe guidon est équipé de droite à gauche de la commande indexée du dérailleur, la commande d'allumage des lumières avant et arrière, d'une belle sonnette à percuteur rotatif très efficace et d'une jauge de batterie à diodes déjà vue sur nombre de VAE. Pour ce qui est de la jauge d'énergie, même si elle est imprécise à l'usage, elle permet de se faire une idée de l'énergie restante. Enfin, on n'oubliera pas de mentionner la présence des commandes de freins coupe circuit.

L'ensemble est correctement disposé et le départ des fils bien intégré par des cache fils en tortillon. On pourra juste regretter l'absence de commande de l'assistance (dont l'intégration est semble t il prévue prochainement). Le cadre en aluminium est bien fini, il est disponible en noir ou alu. Il est numéroté sous la barre de renfort de la partie col de cygne. Le passage des fils se fait à l'intérieur de ce dernier ce qui donne un ensemble sobre et joli. Le vélo possède une béquille centrale. La tige de selle est suspendue. Cette dernière (qui était trop courte sur l'Active France V1) est maintenant plus longue pour s'adapter aux gabarits plus importants (mais je ne l'ai pas mesurée). Même si je ne suis ni un fan ni un spécialiste des selles suspendues, je dois reconnaitre que j'en ai senti la suspension. La selle quant à elle est tout a fait confortable.

BatterieDerrière la tige de selle se trouve la batterie NiMh de marque GP de 5,7 kg d'un capacité de 24V x 13 A.h. Sa manipulation est enfantine. La batterie est verrouillable au cadre par clé. Le branchement se fait par une prise type informatique. Elle possède un fusible, un interrupteur à clé (personnellement je préfère un interrupteur simple) et une poignée.








ControleurLe contrôleur se trouve au dessous de la batterie dans un compartiment en plastique dur bas de gamme et mal ajusté.
On touche ici le point faible de ce Mobilec. Là où EasyBike propose une batterie bien finie, avec connexion par plot entrant, et un boitier contrôleur intégré au cadre, Mobilec fait moins bien et cela dénote avec le reste de la finition qui est très bonne. Que le contenant de batterie soit un peu rustique passe encore, mais le compartiment controleur doit être amélioré ne serait ce que pour l'homogénéité du produit. Ca c'est pour la mauvaise nouvelle, car pour la bonne il faut savoir que TO Diffusion travaille à une intégration propre du controleur (boitier rigide et étanche) disponible début 2008.

Roue arriereLa roue arrière intègre le moteur moyeux de 250 W. C'est un moteur sans balais à engrenage. Je n'ai pas tenté le démontage de roue arrière pour voir ce que ça donnait, mais à part le fil électrique du moteur, le démontage ne devrait pas poser de problème.
La roue libre est une roue libre Shimano 14-28. Le dérailleur est un un Shimano Tourney RD-TX50. Le feu arrière est comme le feu avant alimenté sur la batterie. Le garde boue en plastique protège correctement des projections. Un porte bagages solide complète l'équipement.

Essai dynamique
L'assistance se déclenche dès le premier demi-tour de pédale. L'arrêt de l'assistance se fait soit par les poignées de frein (coupe circuit) soit par l'arrêt du pédalage. Dans ce dernier cas le temps de latence est de l'ordre d'une seconde. L'assistance est dosée en fonction de la fréquence de pédalage et de la vitesse.
Le moteur est extrêmement silencieux et c'est appréciable. N'ayant pas équipé mon modèle de compteur de vitesse, je ne peut pas dire à quelle vitesse précisément se coupe l'assistance, par contre l'approche de la coupure est très bien gérée. On n'a pas le syndrome du « pneu crevé » comme j'ai pu le constaté avec d'autres VAE. En effet, si la coupure de l'assistance à l'approche des 25 km/h est trop brutale, on a, au dépassement des 25km/h l'impression d'avoir crevé ou de trainer une charrue ce qui est relativement désagréable.

Mon temps de parcours pour me rendre au boulot de la place de la Nation jusqu'à Rungis (j'ai déménagé depuis mes précédents tests) soit 14,5 km fut de 44 min à l'aller et 41 min au retour. Ceci fait une moyenne honorable de 20,5 km/h sur un parcours composé d'un bon tiers de Paris et deux petits tiers de banlieue un peu plus roulant. Et sans vouloir déflorer mon prochain article, ce temps est le même qu'avec le Matra I-Step réputé trés roulant.
Pour l'autonomie je ne sais pas trop quoi dire, car en fait m'attendant a une autonomie de 50 km, je le rechargeais chaque jour (donc tout les 29 km). Quand vinrent les deux derniers jours du prêt, je me suis dit qu'il fallait tester l'autonomie sérieusement quitte à finir un des trajets sans assistance. Le premier jour se passe sans problème comme attendu (29 km), le second j'emmène le chargeur au boulot au cas ou, l'aller se passe sans probleme (43,5 km), et le retour se passe encore sans coupure (58 km), seules deux diodes sur les cinq de la jauge s'eteignent en cote... Je rajoute 5 km au compteur (63 km) avant de le rendre pour voir ... Et il y a toujours du jus ! De quoi faire 5 a 10 bornes minimum je pense.
Ceci dit j'ai fait une quarantaine de kilomètres avec l'EasyMax (de masse comparable) avec le même moteur et une batterie de 8 Ah 24 V, donc un rapide calcul donne une autonomie théorique de 65 km pour le mobilec ce qui n'est finalement pas tres loin du constaté.
Toujours est il que cette autonomie est vraiment importante, surtout dans cette gamme de prix et avec un poids très contenu et bien superieur au 50 km (du début) de mon Active France V1.
D'un point de vue cycle le Mobilec n'a pas changé depuis la version Active France V1, toujours confortable, sur, et agile dans les embouteillages. Le freinage est très efficace, les changement de vitesse sont un plaisir. Les développements sont bien adaptés, et permettent de rouler jusqu'à 35 km/h (limite de moulinage 95 tr/min).

Conclusions
voilà ce que je disais de l'Active France V1 :
« C'est un vélo bien né au niveau cycle, confortable sur et leger (pour un VAE). Il comporte des caractéristiques rares dans cette gamme de prix, mais avec encore quelques défauts de finition/conception. »
Le vélo reste bien sur très bon au niveau cycle, le nouveau couple moteur batterie permet d'augmenter l'autonomie et de trouver la sérénité d'organes connus et éprouvés, le nouveau systéme de vitesses fait mouche en étant plus précis et surtout plus ergonomique, la nouvelle tige de selle est plus longue, ... mais il reste aussi la coque de batterie un peu cheap et surtout le compartiment de controleur qui n'est pas digne du reste du vélo, mais ceci est en cours d'évolution.
Donc un bilan très positif pour un vélo très compétitif à un prix attractif de 890€.

Pour finir, je tiens une nouvelle fois à remercier Antoine de TO Diffusion pour le prêt de ce vélo qui m'a permis de vous faire partager mon sentiment sur ce prometteur Mobilec.

Trois quart Bilan : Mobilec
Points forts :
Autonomie
Poids
Moteur silencieux
Qualité de cycle et équipement
Point faible :
Boitier de contrôleur à revoir

Une discussion a déjà été initiée ici sur le forum pour discuter de cette nouveauté du petit monde du VAE.

A bientôt pour un nouvel essai :)





Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum

Article suivant: Débrider son easymouv et lui mettre des clignotants
Article précedent: Foire du vélo 2007 à Milan : Chinoiseries à 2 roues ou vrais VAE ?

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami
Transformez votre vélo en vélo électrique!
Lien commercial -289-






Accédez à notre site www.power-e-bike.fr

A propos de cet article
Profil de x-orinfos Article de X-or.


N° Article : 255
Article lu 14137 fois.
Créé le 23-11-2007 à 16h44.
Modifié le 27-06-2010 à 16h32.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles