Dossiers > Vélos électriques

Essai du kit MoteurEtVelo sur Décathlon Triban Trail 5

Je désirais avoir un vélo me servant à la fois pour mes déplacement urbains, et mes sorties rurales. Un vrai vélo, conçu comme tel, avec un cadre performant, des équipements fonctionnels, et une assistance réelle mais d'allure discrète et d'un sur-poids limité.

Montage d un kit electrique moteur & vélo sur VTC Triban Mon choix s'est tout d'abord orienté vers un vélo en roues de 26 pouces. Les raisons en sont le choix large et facile de pneumatiques et la maniabilité.

Malheureusement, faisant 1,80m, il me fallait une taille L et tous les vélos de type VTC en taille L sont équipés de roues de 28 pouces.

J'aurais pu choisir un VTT, mais il m'aurais fallu l'équiper: garde-boue, porte-bagage, changer les pneus, et l'adapter à une position moins typée sport: potence inclinable, cintre...

Mon choix s'est donc porté sur un VTC en taille L, avec un budget maxi de 400 euros. En occasion, j'ai vu des Gitane ou MBK très tentants, mais pas à ma taille.

Finalement, j'ai craqué sur un Décathlon Triban Trail 5.

Triban Trail 5


Cadre alu, forme originale avec ses bases relevées, fourche suspendue, potence ahead-set inclinable, transmission Sram/Suntour. Des équipements pas vraiment haut de gamme, mais de qualité. On peut très bien se passer de Shimano.

Celui que j'ai trouvé est un modèle de fin 2006, quasiment neuf, avec un porte-bagage alu, et la béquille spécifique aux Triban.

Bases relevées


Toute la gamme Triban est basée sur ce cadre, disponible en 4 tailles (S, M, L, XL). Les modèles "Trail" sont des vtc, et les "Road" sont des... , vélos pour fonceurs urbains, inspirés du vélo des coursiers new-yorkais.
L'originalité de ces cadres, ce qui les rend immédiatement reconnaissables, ce sont les bases relevées et courbées, ainsi que les haubans courbes en prolongement du tube supérieur. Très tendance.
A l'usage, les bases relevées n'apportent rien, si ce n'est un sur-poids, et la possibilité de monter une transmission par courroie, ce qui n'a jamais été exploité, puisque Décathlon abandonna la gamme Triban fin 2009 (à l'exception du Trail3).
Par contre, il n'est plus possible de choisir une béquille, on ne peut installer que la béquille Triban, sur axe de roue arrière, pas terrible pour la stabilité.
Pour le montage du kit, l'espace du cadre est restreint par ces bases relevées. Au final, le traditionnel cadre triangulé avec ses tubes droits reste la meilleure architecture.

Braquets


3 plateaux (28-48), 7 pignons (14-28), 21 braquets.
Tout au long de cet essai (950 km), j'ai principalement utilisé les 2 plus longs braquets. Pour autant, un braquet encore plus long ne m'aurait rien apporté. Le petit plateau, tant que l'assistance est présence, est inutile, sauf en montagne. Le plateau moyen n'a été utilisé qu'exceptionnellement.

Fourche


La fourche suspendue est de type élastomère. C'est un apport indiscutable en confort, mais c'est lourd, ça suspend plus que ça n'amortit, et surtout ça modifie la géométrie du vélo en relevant considérablement l'avant, au point que je n'arrive plus à toucher le sol des 2 pieds quand ma selle est correctement réglée.
Au niveau de l'axe de pédalier, la sur-élévation est de 5 cm.

Donc: une fourche suspendue, oui, mais sur un cadre conçu pour et si c'est une bonne fourche (hydraulique), celles-ci coutant plusieurs centaines d'euros, sont plutôt réservées à la pratique du vtt.

Le kit MoteurEtVelo


J'ai choisi le kit "pro" (565€), plus complet, au kit de base (495€), avec montage sur roue arrière. A noter le kit de base sur roue avant à seulement 435€.

Roue arrière, roue avant ?


J'ai voulu profiter du frein à disque du kit arrière, les cadres Triban étant tous pourvus des oeillets de fixation (alors qu'aucun Triban ne fut équipé de disque à l'arrière !).

Caractéristiques


Batterie lithium-ion, 24 volts, 10Ah, un contrôleur, un capteur de pédalage. Classique.

L'intérêt de ce kit ?
1) il est complet, et se monte facilement;
2) il permet d'installer la batterie au centre du cadre: abaissement du centre de gravité, centrage des masses, conserve le porte-bagage libre;
3) il fonctionne très bien
4) il est financièrement très intéressant, permettant de se faire son Vélo electrique sur mesure pour un cout final très inférieur à des modèles de vélo à assistance électrique équivalents (Matra i-step, 1000 euros avec une batterie ni-mh, par exemple).

Essai dynamique


L'assistance est franche, tant sur plat qu'en cote. Ce kit pousse, vraiment. Un léger retard au déclenchement (3/4 tour), et à l'arrêt (2s), classique. Le montage de leviers de frein avec coupure est indispensable (option à 15 euros sur le kit de base, comprise dans le kit pro).

Ce kit respecte la règlementation des 25km/h (en roue 26"). Cependant, la coupure n'est pas aussi brutale qu'avec d'autres vélo à assistance électrique; A vrai dire, on ne la sent pas.
Ma vitesse moyenne, lors des 950 km de l'essai, fut de 26,8 km/h
Les raisons sont :
- un cadre fermé, rigide, en alu;
- une position adaptée au pédalage;
- un vélo à assistance électrique encore assez léger;
- une coupure d'assistance progressive.

En pédalant "fainéant", l'allure sera de 25km/h. En appuyant plus franchement sur les pédales, elle sera de 27 à 29 km/h, voire plus selon le relief et le sens du vent (en roue de 28").

Accélérateur de pouce


J'ai voulu tester l'accélérateur de pouce. Il permet de rouler sans pédaler, avec une moindre puissance, mais sans limite de vitesse. Une modification sur les modèles futurs le limitera à 6km/h, et deviendra conforme à la règlementation. Son intérêt est surtout de combler le temps de latence aux démarrages. La modification consiste à insérer en série une résistance 1/4watt de 500 ohms (noir vert rouge argent).

Interrupteur d'assistance


J'ai apprécié l'interrupteur d'assistance, au guidon, qui permet de couper le capteur de pédalage, par exemple dans les plats, ou dans les zones piétonnes, sans couper tout le système au contacteur à clef.
L'intérêt est double: la commande est au guidon, alors que le contacteur à clef est rarement placé dans le champ de vision; Mais surtout, cela permet de conserver l'alimentation de l'éclairage, tout en coupant l'assistance.
J'ai ainsi en projet d'installer un éclairage avant-arrière sur batterie, qui pourra fonctionner même quand la batterie, vide, ne pourra plus assurer l'assistance.

Sélecteur de mode


Egalement, j'ai apprécié le sélecteur de mode, offrant 2 modes: normal et éco.
J'ai souvent trouvé cela inutile sur certains vélo à assistance électrique (Gitane ebike 4Ah). Ici, on dispose d'un mode assistance maxi, et d'un mode assistance éco, ce deuxième permettant de rouler à une allure réduite (18 au lieu de 25 km/h), ce qui s'avère très utile quand on circule en zone piétonne, ou en accompagnant des amis cyclistes.

Autonomie


D'origine, le seul affichage de la capacité résiduelle d'énergie est constitué de 3 leds vertes, sur la batterie, avec un petit bouton poussoir. Il s'avère fiable, exact sans être précis. Mais il est peu accessible et visible. Un affichage déporté au guidon, un wattmètre (voir Appareils de mesures d'énergie: comparatif Cycle Analyst / Turnigy / Cyclurba WM), ou un compteur, permettront de mieux gérer l'autonomie restante.
Neuve, la batterie offre une autonomie de 30km, qui augmente au cours des 10 premières charges pour atteindre environ 35 km (40,4 km atteints), avec une roue de 28 pouces.
La batterie étant compacte et amovible, on peut doubler l'autonomie en emportant une deuxième batterie (245 €).
Ces mesures ont été faites sur une boucle de 20 km, 30% chemin de terre, comprenant quelques fortes cotes, toujours en assistance maxi, jamais coupée. Je pense que la position très haute due à la fourche suspendue était défavorable à l'autonomie, causant une prise au vent importante.
J'ai largement dépassé 60km en gérant l'assistance (coupure en plats et descentes) lors d'une sortie,

Enfin, ayant choisi un vélo, un vrai, pas un cadre ouvert ou tendance (genre Bitwin), ramener le vélo à assistance électrique batterie vide ne fut pas un problème.

La consommation est de l'ordre de 6 watt-heures/km en mode "normal".
En mode éco, elle est de 2,6 watt-heures/km. L'autonomie est alors de 80 km.

24 volts ou 36 volts ?
Ou plutot, 26 ou 39 volts (car les éléments lithium ont une tension nominale unitaire de 3,7 volts et sont au nombre de 7) ?
A capacité égale (les Ampères-heure), il est évident qu'un kit 39v offrira 50% d'autonomie de plus qu'un 26v. Plus de pèche, plus de vitesse dans les cotes ? Pas évident. Ce kit Moteur & Vélo ® s'est avéré très bon grimpeur et relanceur.


Maniabilité, poids, confort


Le sur-poids est de 10,2kg, en tenant compte des éléments apportés (support, capteur , batterie, moteur...) et remplacés (roue, moteur, leviers de frein...), ce qui fait un vélo à assistance électrique dépassant légèrement les 25 kg, mais complètement équipé.
Avec un vélo de course, ou Triban Road, fourche droite rigide, on approcherait les 20kg. De quoi se faire un VAE léger, très performant et très bon marché.

Les éléments sont placés bas, le centre de gravité en bénéficie.
Le support batterie arrive à hauteur des genoux, mais ce n'est pas au final pas gênant, d'autant que les bords du carter sont arrondis. J'avais tenté cette position avec un doute, me réservant la possibilité de le déplacer à l'arrière. Au final, la batterie restera au centre du vélo.
Avec un cadre triangulé classique, le support batterie serait placé encore plus bas, à hauteur des mollets.

Fin de batterie

La puissance de l'assistance est quasi linéaire au fil des kilomètres. On ressent un amollissement dans les 2 derniers km, puis coupure franche. Après quelques instants, on peut récupérer un peu de courant en jouant sur le contacteur on/off. Pas assez pour faire des km, mais suffisamment pour alimenter un éclairage à leds pendant 2 heures.

Il est quasi-indispensable d'ajouter un afficheur de niveau batterie (displayer), ou à défaut, le bricoleur installera une led témoin. En effet, en l'absence de témoin, il m'est arrivé fréquemment de laisser le contact allumé, ce qui vide la batterie en quelques jours.

Bilan global


Un kit performant et accessible, complet et facile à monter, sur un vélo relativement facile à trouver en occasion. Le couple réussi pour un vélo bon rouleur sur bitume et sur chemin.

J'ai également essayé les Triban Trail 7 (2008) et Triban Road 7, mais le frein à disque ne m'a pas convaincu: effort important au levier, feeling désagréable. Ces 2 modèles ne m'ayant pas convaincu, je laisse mon kit sur le Trail 5 (Le Road 7 est à vendre).

Additif


27 Juin 2010: participation à la Montée Electrique de l'Alpe d'Huez


Voir articles Notre montée électrique de l'Alpe d'Huez et Montée Electrique Alpe Huez 2010: quelques photos.

Entre le 21 et le 27 juin, j'ai grimpé 4 fois l'Alpe d'Huez avec ce kit. Pour rappel, 12,5 km, 21 épingles, dénivelé de 1000m, pente entre 8 et 10,6%.
Bien qu'il soit en 26 volts et non 39, la vitesse moyenne fut de l'ordre de 16,5km/h.
3 montées en mode Maxi, une en mode Eco (involontairement): même autonomie, même temps.
Manifestement, il manquait 2Ah pour finir, la batterie étant vidée après 10,5 km.

15 novembre 2011: nouveaux controleur et afficheur


Bien que fonctionnant, j'ai remplacé le controleur par le nouveau modele, accompagné d'un nouveau bloc de commande.
Avant, c'était 2 interrupteurs au guidon, pour mettre en route l'assistance, et choisir parmi 2 modes d'assistance. Le nouveau bloc de controle regroupe la mise en marche, le choix de 3 modes (low, med, high) et une jauge à 4 leds.

Un avantage sera la diminution du cable, avec un seul cable à 4 fils remplacant 3 cables à 2 ou 3 fils.

La jauge est relativement précise, les leds s'éteignant progressivement en fin de batterie; Les 3 modes sont très bien choisis:
- low: jusqu'à 13 km/h; permet de flaner, de circuler en zone piétonne, ou d'accompagner un cycliste lent;
- med: jusqu'à 24 km/h; On peut l'utiliser en permanence. Le temps de parcours s'en ressentira peu, mais l'autonomie y gagnera beaucoup; 55 km à la moyenne de 21.9km/h.
- high: jusqu'à 29 km/h (en 28 pouces). Autonomie: 37 km à la moyenne de 26,5 km/h (pour une batterie de 8,2Ah).

Sans voir l'assistance faiblir, ce nouveau controleur permet de gagner 5 km en autonomie.

J'en suis maintenant à 2300 kilomètres parcourus et mon VAE me satisfait toujours.


Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum

Article suivant: Bricolage: Antivol de selle permettant le réglage de hauteur
Article précedent: Présentation et montage d'un kit MoteurEtVelo sur un VTC

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami
Ecox, le spécialiste du vélo électrique
Lien commercial -182-







remise 10% anniversaire moteuretvelo
A propos de cet article
Profil de Cyclurbainfos Article de Cyclurba.
Informaticien de formation, passionné d'Internet, defenseur du vélo moyen de transport urbain Gère Cyclurba depuis 1996.
site web site web

N° Article : 472
Article lu 34344 fois.
Créé le 27-03-2010 à 11h55.
Modifié le 16-03-2011 à 23h15.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles