Transformez votre vélo en vélo électrique !
Dossiers > Accessoires Equipements

Rétroviseurs pour vélo, essai de 7 modèles

Dans cet essai de retroviseurs pour vélos, j'ai choisi volontairement des modèles très différents, apportant chacun sa réponse au problème de la vision arrière sur un vélo.

Outre le poids et le prix, les critères étudiés sont la qualité de vision (taille du miroir, plat ou convexe, vibrations), l'emplacement, la facilité de réglage/déréglage, la solidité, l'encombrement.
Un bon rétroviseur sera facile à régler, difficile à dérégler, ne vibrera pas, ne gênera pas dans les passages étroit, ne gênera pas la main et les mouvements, facile à installer, solide ou peu sensible aux chutes. Son emplacement permettra de ne pas avoir d'obstacle dans la vue réfléchie (main, bras, jambe, sacoches...).

CYCLO CHROME


rétroviseur pour véloLe premier modèle essayé est un classique du genre, que l'on connaissait bien sur nos cyclomoteurs des années 60, fabriqué par Bush+Muller. Un collier de serrage sur le guidon, en acier, une longue tige du même métal, et un miroir rond sur une platine en plastique.
Même si le collier de serrage est grossier, ce rétroviseur est pour le reste très fonctionnel et solide.
Un rotule permet le réglage du miroir, elle n'est pas réglable en dureté mais son mouvement est agréable.
Enfin, 2 gros yeux jaunes réfléchissants lui donnent un look sympa et un plus en sécurité.
A l'usage, c'est l'un plus agréables de ce test. Bonne vision arrière stable, angle large.

Quant à la fixation, il faudra lui trouver une place sur le guidon, ce qui n'est pas toujours facile aujourd'hui:sonnettes, commandes de vitesses, interrupteurs d'assistance (sur les vélo à assistance électrique), et ajouter un bout de caoutchouc (chambre à air) pour le pas marquer le guidon.
Autre possibilité, celle utilisée lors de cet essai: utiliser l'orifice fileté prévu à cet effet sur la cocotte de frein.
En l'occurrence, j'ai du élargir ce trou à la perceuse. J'ai alors procédé à 2 montages: Au-dessus, et au dessous du guidon.

Au-dessus: présence de vibrations, avant-bras dans le champ de vision.
Au-dessous: moins de vibrations, champ de vision libéré. Petite gène dans les manoeuvres très serrées (le miroir touche le cadre), mais c'est le montage que je préfère.

Avantages
+ bonne vision arrière
+ facile à régler (et à dérégler)
+ encombrement moyen, n'élargi pas le vélo, ou peu
+ prix (10 euros)

Défauts
- poids (110 g.)
- encombrement
- durée dans le temps (rouille ?)
- sensibilité aux chutes
- fixation peu soucieuse du guidon


Bike Eye


Le retroviseur Bike-Eye, par son originalité technique, sort du lot des retroviseurs pour vélo essayés ici.
Il est entièrement réalisé en plastique, à l'exception de 2 rondelles, et du miroir. Le plastique en question est de qualité, solide et durable. La réalisation est irréprochable.
Présenté sous blister, le Bike-Eye se compose de
- un ensemble support et miroir,
- 3 colliers de serrage en nylon,
- une clef à douille, également en plastique,
- une notice couleur, multilingue.

Il doit être installé en se positionnant en haut du tube diagonal, calé en bas du tube de direction. Pour l'essai, je l'ai installé sur un cadre avec tubes de section ronde. L'installation sur des tubes de sections différentes (ovales, triangulées...) ne pose pas de problème grace au serrage puissant des colliers en nylon.

notice rétroviseur bike-eyeconfiguration pour montage à droiteA noter, le retroviseur Bike Eye est entièrement démontable, et peut être posé miroir à gauche ou à droite: il suffit de dévisser entièrement la vis qui sert d'axe de rotation au miroir, et de repositionner les pièces. La notice explique cela clairement et ça ne prend que 2 minutes, même si le support est déja en place sur le vélo.

A l'essai, il apparait clairement que ce retro est destiné aux cyclosportifs et cyclotouristes. L'angle de vision latéral est faible. Il est parfait pour surveiller les poursuivants lors d'une course, moins pour vérifier que la voie est libre dans un changement de direction en ville.
le retro Bike-Eye pour vélo avant poseDe par sa position, on jettera un coup d'oeil quand la jambe gauche sera haute, ou en écartant légèrement le genou. Avec un cuissard, la vision est meilleure encore.
Les sacoches ne sont pas génantes, par contre tout objet large sur le porte-bagage obstruera le champ de vision.

Très pratique pour rouler en groupe, il permet de vérifier la distance de ses équipiers.

A signaler son poids, l'un des plus faible de cet essai, et sa durabilité: de par son emplacement il ne craint ni les coups, ni les chutes. Enfin, son prix: xx euros.

Avantages


+ protection aux déréglages accidentels
+ poids (60 g.)
+ encombrement, n'élargi pas le vélo
+ solide et durable

Défauts


- angle limité
- pantalon ou sacoches dans le champ de vision
- prix 24 euros

retroviseur bikeEye monté sur le velo, montage à gaucheles éléments constituant le bikeEyeBike Eye sorti du blister



composants du rétroviseur pour vélo Mirrycle

Moutain MIRRYCLE


Ce rétroviseur est conçu pour le VTT. Pourtant, par ses possibilités de réglage et d'implantation, il s'adapte très bien à tous vélos, pour un usage urbain ou rural.
En usage VTT, la notice conseil de le replier dans les passages étroits. En l'installant sous le guidon, le problème ne se pose plus.
Sa triple articulation permet plusieurs possibilités d'installation.

Son miroir convexe permet d'éviter les angles morts, mais les véhicules paraissent plus éloignés qu'ils ne le sont. Demande une petite habitude.


Rétroviseur Mirrycle en bout de guidon, position haute

Réglage

facile, précis et stable même après de nombreuses manipulation, ceci grace aux longs écrous fendus en laiton, noyés dans la résine.

Fixation

par expandeur en bout de guidon ou prolongateur; Très nombreuses possibilités. 2 expandeurs fournis pour tous les diamètres de guidon.

Miroir

peu épais, mais intégré dans une coque rigide et solide. Convexe. Diamètre 75mm.

Encombrement

peut se placer dessus ou dessous le guidon, en débordement ou non. Il est facile de trouver une position sans débordement ni gène visuelle.
Rétro Mirrycle en bout de guidon en position basse

Installation

3 vis Allen et leur clef, une notice uniquement en français, beaucoup d'explications, et même trop car le montage est simple. La seule surprise est la force de serrage à appliquer.

Matériaux

plastique très rigide et dur (et lourd). Impression de qualité évidente.

Poids

110 g.

Prix

24 €

Rétro Mirrycle en bout de prolongateur

Avantages


+ qualité de vision
+ réglages précis et stables
+ combinaisons d'installation
+ facilité d'installation

Défauts


- le prix

Un des plus chers de cet essai, mais il reste mon préféré. Les réglages sont précis et faciles, et restent stables même après de nombreuses manipulation, ceci grace aux longs écrous fendus en laiton, noyés dans la résine.
Rétro Mirrycle en bout de prolongateur
La vision est nette, aucune vibration, rien ne gène dans le champ de vision: le système de fixation/orientation permet de lui trouver un emplacement parfait pour tout vélo.











Rétroviseur Busch+Muller à tige longue, dans son emballage

Busch+Muller CycleStar YOU SEE


Petit rétroviseur à tige avec réglages sur 3 rotules. Existe en 3 versions, la différence se faisant sur la longueur de la tige.

Réglage

Facile, précis et stable.

Fixation

Par expandeur en bout de guidon ou prolongateur; Nombreuses possibilités.
Egalement un collier nylon pour serrage sur le guidon ou poignée, non utilisé.


Composants du kit rétroviseurs Busch-Muller, miroir, vis, clef, collier de serrage sur guidon ou expandeur, rotules, visd

Miroir

Peu épais, intégré dans une coque rigide. plat. Diamètre 55mm.
Encombrement: peut se placer dessus ou dessous le guidon, en débordement ou non. Il est facile de trouver une position sans débordement ni gène visuelle.

Installation

Le montage ne présente pas de difficulté.

Matériaux

Plastique très rigide et dur (et lourd), tige et moyeu en aluminium.

Poids

90 g.
Rétroviseur Bush Muller en bout de guidon

Prix

15 €

Avantages


+ qualité globale
+ prix raisonnable
+ réglages faciles et nombreux
+ combinaisons d'installation
+ facilité d'installation

Défauts


- taille du miroir

Montage en bout de guidonMontage en bout de prolongateur de guidon, rétro de vélo B+M You seeMon guidon étant équipé d'un prolongateur (corne), le modèle à tige courte aurait mieux convenu. Les manipulations sont faciles. Je redoutais une prise de jeu au niveau de la rotule coté guidon, mais ce modèle s'avère d'une étonnante robustesse, après 2 chutes lourdes.

L'architecture permet de placer le miroir pour avoir une vue dégagée, sa surface est faible, mais on apprécie l'absence de vibrations.








rétroviseur pour velo XLC modele 3D

XLC 3D



Un rétroviseur simple mais fonctionnel, facile à installer et à régler, très peu fragile.
Son miroir convexe très bombé permet d'éviter les angles morts, mais les véhicules paraissent beaucoup plus éloignés qu'ils ne le sont, au point qu'à 50 mètres on ne les distingue plus.
Demande donc un temps d'adaptation, et à réserver plutot à un usage urbain où les voitures arrivent moins vite que sur route.

Réglage

quasi inutile tant l'angle de vision est large, et même panoramique.
monté sur prolongateur de guidon (corne)

Fixation

par expandeur en bout de guidon ou prolongateur; Très nombreuses possibilités.

Miroir

Surface régulière, stable, mais très convexe. Diamètre 75mm. En plastique, mais très bonne qualité.

Encombrement

Ne déborde pas s'il est placé verticalement.

Installation

Montage très simple ne nécessitant qu'un tournevis cruciforme.

Matériaux

Tout plastique.
vue de l expandeur en plastique

Poids

50 g.

Prix

10,95 €

Avantages


+ grande largeur et grand angle
+ réglage rapide
+ combinaisons d'installation
+ facilité d'installation
+ quasi indestructible

Défauts


- très trompeur sur les distances



rétroviseur pour cycliste Velocchio

Velocchio

Parmi les rétroviseurs originaux: Velocchio. Il se fixe... sur la main, la gauche ne l’occurrence puisque nous circulons à droite. Ceci résout tout problème de fixation.
Malgré son nom à consonance italienne, ce rétro est réellement made in France, en Auvergne.
Il est destiné principalement aux cyclistes utilisateurs de vélos en libre-service (Vélib, Vélostar, Cyclocity...), puisque ces vélos ne sont jamais équipés de rétroviseurs, mais peut convenir à tous cyclistes, quelque soit le type de vélo de guidon.

Se range facilement dans la poche.

Fixation

Il se fixe facilement sur le dessus de la main, avec une sangle élastomère qui passe dans la paume; à l'usage, il ne génère ni gène ni douleur, tout en tenant fermement, sans jamais glisser; on peut même le laisser en place pour mettre un antivol, écrire...
Il peut s'utiliser main nue, ou gantée.
En bougeant légèrement la main, on ajuste le champ de rétro-vision, par exemple dans les courbes, là où les autres rétroviseurs visent l'extérieur du virage.

Réglage

ils se font à 2 niveaux: Le miroir peut osciller sur une rotule, à l'intérieur de sa coque, et cette dernière peut se déplacer sur la base. Elle y est maintenue par un téton, et par 5 aimants puissants (Néodyme).
rétroviseur pour cycliste Velocchio,  coque déportée sur la droite.En coulissant la coque à gauche du support, la vue est alors dégagée..

Miroir

En plastique chromé, la résistance aux chocs est excellente, le Velocchio peut tomber de 2 mètres sur un sol dur sans dommage (testé); Pas de risque de blessure à la main, le miroir convexe étant en matière plastique.

Matériaux

Entièrement en plastique et élastomère.

Poids

100 g.contrairement aux apparences, ce retro est léger

Prix

29 €
rétroviseur pour cycliste Velocchio, coque déportée sur la gauche

Avantages


+ très astucieux, peut servir pour plusieurs vélos
+ fonctionnel
+ réglages faciles
+ installation facile
+

Défauts


- miroir légèrement déformant (en cours d'amélioration)
- prix

La notice, en français, avec photos couleur, indique la présence d'un avertisseur sonore intégré. Cet équipement a été reporté, pas encore au point.



Rétroviseur sur casque cycliste Zephal Z Eye

Zéphal Z-Eye

Le dernier modèle est le plus original: Zéphal Z-Eye. Il se fixe sur le casque, du coté gauche bien sûr, et peut y rester en permanence.

Le principe: un mini-rétro, mais placé très près de l'oeil. Du coup, malgré la petite taille du miroir, l'image est suffisamment définie.

Fixation

Le Z-Eye est livré avec un rectangle, une face Velcro, et l'autre autocollante. Cette dernière se fixe à l'intérieur du casque, au niveau de l'oreille.
Je l'ai installé sur un casque CasqueEnVille, en le coinçant entre calotte et mousse polystyrène, sans avoir besoin de Velcro. L'avantage de ce mode de fixation est de ne pas altérer la garniture intérieur du casque avec l'autocollant, et la possibilité de retirer ou déplacer le rétro facilement.

Une fois en place, il bouge peu.

Réglage

ils se font à 3 niveaux: Le miroir peut osciller sur une rotule, au bout de la tige. Cette dernière peut s'incliner au niveau de la platine de fixation. Le réglage se fait alors rapidement, mais ne peut pas être fait à l'arrêt, la position de la tête n'étant pas idéale alors. Egalement, rotation de la rotule sur la tige.
A noter qu'il est possible de cintrer la longue tige pour obtenir une position optimale, que l'on porte des lunettes ou non.

Miroir

En plastique chromé, la résistance aux chocs est excellente, le Z-Eye est indestructible (testé sur une chute); Pas de risque de blessure à la main, le miroir légèrement convexe étant en matière plastique.

rétroviseur se fixant sur le casque: Zéphal Z-eye

Matériaux

Plastique et métal.

Poids

20 g. Très léger.

Prix

11 €

Impressions


Avantages


+ très astucieux, peut servir pour plusieurs vélos
+ fonctionnel
+ réglages faciles
+ installation facile

Défauts


- demande un temps d'adaptation
- vision moyennement confortable

Pas de notice, explications par schéma sur le carton de conditionnement, et c'est suffisant.
Le Z-eye demande un petit temps d'adaptation; en effet, on a l'habitude de tourner légèrement la tête pour regarder un rétroviseur classique, avec le Z-eye, c'est les yeux qu'il faut tourner sans bouger la tête. Il faudra aussi inverser le reflexe naturel de mouvement vertical de tête pour voir plus haut ou plus bas.



Bilan


Tous ces rétroviseurs présentent un intérêt, aucun n'est mauvais, mais ma préférence va pour le Mirrycle si on accepte son prix. Ensuite, vient le Busch+Muller You-see, puis le CYCLO CHROME. Le Velocchio sera le chouchou des velibistes, ainsi que des amateurs de fixies.
Enfin, le Bike-Eye est très leger, solide, astucieux, génial pour les cyclotouristes, cyclosportifs et les fixies, mais pas pour les cyclurbistes.




Je tiens à remercier la société Increvable.com qui nous a fourni les 5 premiers modèles de cet essai comparatif, qu'elle distribue par correspondance depuis son site. Egalement, je remercie Velocchio, dont les produits sont distribués chez les bons vélocistes, ainsi que LeCyclo.com qui nous a déniché les Zéphal Z-ete et XLC 3D.


Article suivant: Installation de la batterie de l'Elops 7 à l'arrière du vélo.
Article précedent: Carcassonne - Toulouse par le canal du Midi par un cardiaque en VTT et par fortes chaleurs

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami


Transformez votre vélo en vélo électrique !

remise 10% anniversaire moteuretvelo







Transformez votre vélo en vélo électrique!

A propos de cet article
Profil de Cyclurbainfos Article de Cyclurba.
Informaticien de formation, passionné d'Internet, defenseur du vélo moyen de transport urbain Gère Cyclurba depuis 1996.
site web site web

N° Article : 497
Article lu 51673 fois.
Créé le 29-10-2010 à 12h16.
Modifié le 29-11-2010 à 16h45.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles