Kit Ebike, votre vélo devient électrique
Dossiers > Vélos électriques

Projet Miamid, transformation d'un Gazelle Bumper en vélo électrique

Le vélo Gazelle Bumper avant transformationL'histoire de ce vélo ? Voir sur mon blog Mon Gazelle Bumper.

Avant même d'acheter ce Gazelle Bumper, j'avais déja prévu d'y mettre un moteur. Il s'y prête, avec son solide porte-bagage, sa position relax, son moyeu à 3 vitesses, que l'on peut passer à l'arrêt.

Pour conserver ce dernier, le moteur sera donc en roue avant. Exit donc le moyeu avant qui fait aussi office de dynamo. Le futur éclairage sera à leds, et alimenté par la batterie.

Je me suis adressé à l'un des annonceurs partenaires de Cyclurba, à savoir Franck CycloBoost ® , lui ai présenté le vélo et fait part de mon projet.

Pour rester dans l'esprit "Vélo Utile, vélo moyen de transport", il me fallait un kit homologué, 250 watts, 25 km/h, pedelec...

Le vélo Gazelle Bumper devenu Miamid, vélo à assistance électrique mi-ange mi-démon.Un peu frustrant quand même quand on voit le look du vélo. Il faut dire que le Bassman de Guillaume (Déclic-éco) vu à Bourg d'Oisan (Montée Electrique Alpe Huez 2010: quelques photos) m'avait fait forte impression. On y retrouve un cadre en noir mat, tout en courbes, avec des gros pneus. Oui, mais le Bassmann ne tournait pas avec 250 watts.

Je voulais rester en homologué, mais Franck sentait bien que j'étais très tenté par un proto... C'est alors qu'il a eu une idée géniale: faire un vélo électrique qui soit tantôt homologué, tantôt en version libre.

La nuit suivante, j'avoue avoir peu dormi, construisant mon vélo à assistance électrique mentalement. Et je lui ai trouvé un nom: Miamid :

vue sur l avant, et l imposant moteur Golden Motors en roue avantExplication: MI-Ange MI-Démon Et ce nom lui va bien, avec son look californien (oui, je sais, Miami est en Floride).

Docteur Jeckil le jour, en 250watts; Et Mister Hyde la nuit avec 500 watts (et plus !); comment est-ce possible ?

L'astuce est là: on le fait tourner en 24 ou en 48 volts, en connectant 2 batteries identiques de 24 volts 10Ah soit en parallèle, soit en série.

- En série: on obtient 48 volts 10Ah, et le contrôleur laisse passer les ampères sans limitation pour délivrer une puissance de 500 watts, ou plus...
- En parallèle: on reste en 24 volts, mais avec 20 Ah, de quoi garantir une super autonomie (on peut compter 100 km à 25km/h, en assistance).

Oui, mais dans ce dernier cas, comment limiter la puissance à 250 watts ?
Franck a la réponse, avec son super-controleur Golden Motor programmable. En effet, avec controleur, on peut jouer sur différents paramètres dont l'ampérage. Cette programmation se fait sur ordinateur, via un câble usb.
Vélo électrique avec kit Cycloboost
Un jeu de câbles "adaptateurs" permet de passer de série en parallèle en une simple manipulation. On aurait pu imaginer mettre un contacteur électrique, mais le vélo ne serait plus alors homologué.
Pour la même raison, et lors de la manipulation parallèle (24v) vers série (48v), on débranche l'accélérateur de pouce.

Miamid: le poste de pilotage du VAETechniquement, le contrôleur ne peut stocker 2 jeux de paramètres. On pourrait alors jongler entre 2 fichiers de paramètres (ange.txt et demon.txt) sur l'ordinateur, et en charger le bon à chaque métamorphose entre ange et démon.

Une deuxième astuce permet d'éviter cette manip, par programmation du contrôleur: ajuster la valeur d'intensité maxi à environ 10A, de façon à rouler à 25 km/h en mode homologué.

Cette limitation à 10A bridera peu alors en mode démon, avec pas loin de 500 watts.

Le Kit Cycloboost


Il se compose d'un Kit Extreme 1000 watts, avec moteur Golden Motor en roue avant. C'est un moteur électrique brushless (sans balais), non réducté (Gearless), un controleur de la même marque, paramétrable, et 2 batteries LifePo4.

La présentation et l'installation de ce kit sont décrites dans l'article Kit Cycloboost Extrème 1000 watts: présentation, installation et essai.

Réalisation


Je ne décris ici que les opérations spécifiques au projet Miamid.

Cablage moteur


Bien sûr, le moteur est déja cablé, en brushless sensor, donc 8 fils. Afin de pouvoir passer le cable entre le fourreau et le pontet de fourche, j'ai déclipsé la fiche des fils de sensor (voir méthode de démontage de connecteur moteur). Cette astuce sert aussi pour ajouter, par exemple, un torque arm coté cable., ou passer le cable par de petits passages (oeillets...).

le compartiment des 2 grosses batteries LiFePo4 24v 10Ah, avec les connecteurs

Container des batteries


C'est un ensemble porte-bagage sur tige de selle + sacoche Ibera (voir Essai du porte-bagage et de sa sacoche Ibera Pakrak: idéal pour loger une batterie) qui reçoit les 2 grosses batteries LifePo4.
La forme et le volume sont idéaux, au point qu'il n'a pas été nécessaire de tailler des blocs de mousse pour caler les batteries. Celles-ci ne bougent pas, même lors de transport hors-vélo, en bandouillère.

Pour les recharger, il n'est pas nécessaire de les décabler, ni de les sortir de la sacoche. Au besoin, il est facile de retirer la sacoche pour l'approcher des chargeurs. En effet, il faut 2 chargeurs, pour recharger les 2 batteries simultanément.

Cablage des batteries


Pour la réalisation du cable entre controleur et batterie, j'ai utilisé 50 cm de cable électrique gainé à 2 fils de 2,5mm², avec prises Anderson coté batteries. Coté controleur, un gros domino d'électricien me permet de connecter un wattmètre.

Les 2 cables de liaison inter-batterie. Un cable série, à gauche (48v), l autre cable parallèle à droite (24v)Cable série
6 prises Anderson, 3 rouges + 3 noires, 30 cm de cable à 2 fils en 2,5mm², montage à la soudure. Que dire de plus que la photo ?

Cable parallèle
Même composants en qualité et quantité, seul le cablage change; Le gros domino était nécessaire, la soudure de 2 fils n'aurait pas tenu dans un connecteur Anderson.

A noter que ces cables pourraient être raccourcis.



Logement du controleur


Le cerveau: dans cette petite sacoche se trouve le controleur programmablePlusieurs solutions se présentaient: mettre le controleur dans la sacoche de batterie, mais cela aurait fortement nuit à l'amovibilité de cette dernière, dans une sache de guidon, dans une sacoche sous la selle, ou dans une sacoche de cadre.
Finalement, j'ai choisi une sacoche de selle, en la placant sur le cadre. La forme particulière de celui-ci, avec ses haubans qui se prolongent vers le tube oblique s'accorde très bien avec cette sacoche Crivit. Mieux, les couleurs de celles-ci sont les mêmes que celle de la sacoche de batterie Ibera.
Son volume permet d'accueillir le controleur, ainsi que l'avertisseur sonore, la connectique et le surplus de cables. Une fois tout cela à l'intérieur, un zip permet de fermer un soufflet, et une sangle de réduire le volume. Idéal !

En évolution: S'il s'avère que la chaleur du controleur s'évacue mal, je percerais quelques orifices avec grands oeillets en laiton sur le fond de la sacoche.

Paramétrage du controleur


Comme indiqué plus, intensité à 10A, maxi à 15A, tension à 24volts (même quand on branche en série 48v).

Essai dynamique


Le basculement d'un mode à l'autre se fait par :
- échange des cables de connexion des batteries; Série = Démon, Parallèle = Ange;
- déconnexion de l'accélérateur de pouce, au niveau de la sacoche de controleur.

Mode "Ange"


VAE Miamid, vue arrièreMode Ange, 2 batteries en parallèles, 24 volts, autonomie accrue au détriment de la puissance. Idéal pour circuler sur voie ouverte, en ville.
Un autre intérêt de ce mode, et non des moindres, est de permettre de prêter son VAE Miamid à un ami ou un proche, sans craindre qu'il abuse de la puissance.

Par exemple, mes enfants l'utilisent pour aller à l'école. Il me suffit de garder le cable Série dans ma poche.

Dans ce mode, j'observe une autonomie de 75 km à la vitesse moyenne de 27 km/h, en pédalant. Cette autonomie peut être largement augmentée à 100 km en jouant sur le paramètrage du controleur, en limitant l'intensité à 8 ampères, soit une puissance de 8A*26v= 208 watts.

Mode "Démon"


Mode Démon, 2 batteries en série, 48volts, puissance accrue au détriment de l'autonomie.
La puissance est alors de 10A * 52v = 520 watts. De quoi rouler à 35 km/h sans pédaler. L'autonomie s'en ressent, avec 35 km sur mon parcourt habituel. Aucun pédalage à l'exception de quelques raidillons (10 à 20%) où je n'ai pu résister à l'envie de participer.

Bon, je dois avouer que je n'ai pu résister à l'envie de tester Miamid en mode "full power", en repoussant la limite d'intensité à 20A.

Pour une raison indéterminée, le controleur refuse de passer plus de 15 ampères. Cela permet quand meme d'atteindre la puissance de 700 watts, et une vitesse de 45 km/h bien lancé, sans pédaler. Largement de quoi se faire plaisir !

A signaler: Miamid attend son futur propriétaire... En effet, il est à vendre, soit tel quel, soit en kit et vélo séparés (mais ce serait dommage).


Article suivant: Kit Cycloboost Extrème 1000 watts: présentation, installation et essai
Article précedent: Analogger, complément du Cycle Analyst, pour la mémorisation des mesures électr

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami






A propos de cet article
Profil de Cyclurbainfos Article de Cyclurba.
Informaticien de formation, passionné d'Internet, defenseur du vélo moyen de transport urbain Gère Cyclurba depuis 1996.
site web site web

N° Article : 510
Article lu 11229 fois.
Créé le 24-05-2011 à 14h00.
Modifié le 25-05-2011 à 11h12.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles