Transformez votre vélo en vélo électrique !
Dossiers > Vélos électriques

601 ISD chronique d'une déception annoncée ?

De retour ...


Voila un moment que je ne suis pas intervenu sur ce blog.
Cet été j'ai repris le vélo ISD sur le trajet maison - taf.
Une application (runkeeper) sur smartphone m'a permis de mesurer le trajet aller et le trajet retour (différent).
6.7 km pour le premier
7.4 km pour le second
(D'ailleurs si quelqu'un sait comment enregistrer la carte sur PC...)

L’assistance électrique permet de se préserver du Mistral, de face sur quasiment tout le trajet retour. Un réel plus, si mes collègues me doublent le matin (ils prennent les mêmes trajet que moi), le soir je me régale à les dépasser sans peine.

La batterie montre quelques signes de faiblesse, dues je pense aux charges irrégulières. J'avais laissé le vélo dans le garage et effectué quelques charges.

La roue arrière a été crevée, j'ai pu sans peine réaliser la réparation grâce au tuto Depann'vélo.

La partie cycle vieillie mal, même après des réglages et l’entretien courant le vélo "grince".

Un de mes voisins s'est équipé avec l'ISD 601 avec la batteries au plomb, je l'avais pourtant mis en garde.
Souhaitant customiser son vélo, il a réussi à changer le guidon. Je pense faire de même ainsi que de tenter de changer la fourche : elle arrive vite en butée et "tape" assez fort.
Les routes secondaires et les chemins goudronnés du VAR ne sont hélas pas en très bon état.

Je reste sur ma faim avec le ISD 601. Ces désagréments rencontrés grèvent le plaisir de rouler.
Le rockrider 500 quant à lui sert de magasin de pièces de rechanges, il n'a pas subit la transformation électrique annoncée plus tôt dans cet article.

L'utilisation de l'ISD sera prolongée jusqu'en octobre, ici la météo est plutôt clémente et la pluie est assez rare (enfin je trouve ...); comme l'étanchéité du vélo (partie accu) reste très moyenne je ne le sort quasiment plus dès l' automne .

à Bientôt.



Après quelques kilomètres supplémentaires.


Le retour de la batterie



Rappelez vous,

Mémoire ( Y a t il des droits sur cette image ?)












Suite à une semaine incomplète d’utilisation du 601, la déception était de mise :

La batterie était HS.

Après une entente préalable avec le SAV d’ISD, l’accumulateur leur est retourné en colis recommandé le 9 octobre 2010.
Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la préposée des PTT m’indique qu’ il y a peu de chance que le paquet arrive le mardi suivant. Compte tenu des mouvements sociaux annoncés un retard est à prévoir !

Décidément! Le sort s’acharne-t-il sur les propriétaires de 601 ?

Doit-on faire exorciser le vélo par un curé ?

Asperger d’eau bénite son VAE ?

Faire appel à la magie noire ou Vaudoue ?

Finalement non, la batterie parvient à Sireuil le 13 octobre sans encombre. En soit cela redonne le moral ! Il faut parfois se contenter de peu en période de crise.
Le vendredi 15, un petit mot de la poste est dans la boite aux lettres : un paquet attend gentiment au guichet ! Serait ce une batterie ? Le palpitant monte rapidement, voila un signe ; un cadeau du ciel !

Alléluia !! Trois fois alléluia ! C’est effectivement une batterie !

Très bien conditionnée, mieux que le paquet aller, en ouvrant le colis ; j’ai l’impression que cette accu n’est pas celui d’origine. Dès lors une question se pose :
Qu’en est il du vieillissement , du cycle charge-décharge ? Un petit courriel au SAV va rapidement confirmer qu il s’ agit bien de l’accumulateur d’origine. Aucun soucis à se faire donc.

Immédiatement mise en charge, car j’envisage de reconnaître dès le lendemain un nouveau circuit pour le trajet retour du boulot.

Encore une panne !



Mise en situation :

Le matin à l’aller, peu de voitures empruntent les chemins étroits du VAR car l’heure matinale d’embauche préserve des bouchons sur les axes principaux. Par contre, à la débauche, presque tous craignent les minis embouteillages du Luc et roulent sûr «le» raccourci bien pratique .

Il faut donc un trajet plus sécurisé et sécurisant car l’habituel oblige les cyclistes à s’arrêter pour laisser passer les collègues automobilistes pressés.

Voila donc une balade du samedi qui s’annonce pleine de promesses . Arrivé à proximité du lieu de travail sans problème, je repars pour un parcours repéré sur la carte. Quelques centaines de mètres plus loin, plus de jus ! Coupure nette et franche de l’assistance. Un rapide diagnostique est réalisé :
Plus de klaxon, défaut d’éclairage, aucune indication au voltmètre, fusible « châssis correct » : soupçons BATTERIE HS !

Plus de 60 minutes pour rentrer à la maison contre 12 à 15 en mode assisté ! Je suis furieux à l’arrivée.

J’ouvre donc la batterie, pour voir le fusible interne. Celui-ci est intègre, et je constate qu’ un système renforcé a été ajouté pour éviter les arcs électriques aux cosses. Ce dispositif à l’air solide et bien fait !

batterie modifiée par ISD














Sauf que...Les épissures, ne sont que de vulgaires bout à bout, et en n’ y regardant de plus près ; force est de constater que pour des électriciens de métier; c ’est plutôt moyen et navrant comme travail.

Epissure façon ISD














Ni une, ni deux, les fils sont coupés proprement, j’installe deux bons vieux dominos issu de l’électricité en bâtiment pour raccorder le tout !

La batterie est reposée sur le vélo, et MIRACLE : ça marche, ça roule enfin !

A force de persévérance et surtout d’optimisme , et afin de « déverminer » la bête, samedi 23 et dimanche 24 octobre j’ai effectué deux promenades d’une heure chacune. De manière à ne pas me mettre en difficulté en cas de panne, le principe est de « tourner » autour de chez moi.
Ainsi les parcours peuvent être longs sans pour autant rendre le retour difficile en cas de nouvelle défaillance de l’assistance.


balade d octobre 1 balade d octobre 2















Sur ces deux circuits le VAE s’est bien comporté, et mon apprentissage de l’utilisation au plus juste de la poussée électrique se fait sans peine.

Pour résumé :

Au début, la moulinette était de rigueur et seul le moteur faisait avancer le 601.
Maintenant un léger effort est appliqué sur le pédalier. L’autonomie s’en trouve augmentée et le pilote ne transpire presque pas.

Une rencontre sur le parccours :

Clients ISD ou fabriquants ISD ? HUMOUR ! :

Clients ou Fabriquants d ISD ? humour !! Bon d'accord j'arrète !
















Vers une satisfaction en cette fin de mois ?




Pas une seule fois la voiture n’est sortie du garage ces deux dernières semaines pour aller au taf (Soit environ 120 km de trajet vélotaf).

Les matins sont certes frais mais qu’importe, en période de crise et de pénurie de carburant.

Durant cette période troublée j'ai apprécié mon 601 car pendant ces quinze jours il a bien fonctionné (sauf parfois ces mini-coupures que j’impute aux montées,est-ce la prise en compte du changement de pente ?).

Pour la petit histoire, sur mon lieu de travail, des témoins rapportent qu’un vélo identique au mien est en circulation. Effectivement , j’ai cru reconnaître la silhouette d’un Futuro dans la brume matinale.


Enfin, le Kit urbain à laisser la place aux garde-boue VTT.
L’aspect est bien plus sympa, non ?















Jeu : de face je tire vers moi sur le grand pignon à droite et à gauche...Hélas je viens de découvrir un nouveau problème, sur la partie cycle cette fois.
La cassette de pignon a un jeu latéral et cela produit un bruit de casserole : Désolant.












Le VAE sera déposé chez Stancycles , le seul mais néanmoins sympathique vélociste du Luc, pour un premier entretien la semaine prochaine.

Pour conclure cette mise à jour :



2 semaines d'utilisation ,c'est peu, mais pour le moment j'apprécie le VAE, et en particulier le 601, puisque c'est de lui qu'il s'agit.

Le SAV d'ISD a marqué un point quant à la rapidité avec laquelle la batterie modifée a été retournée. Un bémol cependant: la réparation a dû être reprise.

Et la dernière anomalie relevée sur la cassette de pignon,si elle est anodine ,est pour le moins agacante et grève un peu le plaisir de rouler !

Une remarque plus générale:

Les balades en vélo électrique m'ont donné envie de faire du tout chemin,les terrains variés du VAR y sont propices mais le VAE 601 n'est pas adapté a ce type de manoeuvre.

Du coup, j'envisage la solution VTT équipé kit.

Reste à voir lequel et comment...

Le vieux rockrider 500 va faire les frais d'une transformation expérimentale.

rockrider 500 , on peut faire quoi avec ?


















(fin de mise à jour le 30/10/2010)




Première mise en service.

Une semaine qui finie mal !

Le 2 octobre



Le recours étant devenu impossible sans se tourner vers la justice, et ne souhaitant pas « frontaliser » pour obtenir un hypothétique remboursement, la décision est prise :

Le 601 sera utilisé comme prévu sur des trajets « Vélotaf » et pourquoi pas des balades tranquilles autour du domicile familial.

Le revendeur a pris soin monter complètement le 601 hormis le top case,de régler les freins et de charger la batterie. Le retour du VAE s’opère dans le coffre d’une Golf V-3 portes !

Il est 18h00, l’envie de tester dès maintenant est la plus forte, un contrôle rapide mais méticuleux sur l’ensemble des boulons de la bête est réalisé avant départ.

L’appréhension du premier coup de pédale est palpable, après tout la première impression est souvent la bonne (la seconde dans ce cas cf. article du 1/10/2010).

2 octobre
Pas de chance 100 mètres à peine parcourus, sans assistance car le doseur est au minimum, et après une manoeuvre maladroite des commandes, la chaîne se retrouve au delà du grand plateau et sortie du plus petit pignon arrière.

Demi-tour direction le garage, la réalisation du dépannage ne prend que quelques minutes et c’est reparti. Cette fois , le doseur est sur la position max , la sensation ressentie lors de l’essai est là : départ sur les chapeaux de roue.
Les sélecteurs de vitesse ne seront plus manipulés. Tout restera pour ce mini test sur le plateau intermédiaire et sur le troisième pignon.



Le trajet pour ce premier tour de roue est naturellement celui du travail, 12 km aller-retour légèrement vallonnés. L’aller est avalé en 12-15 minutes, le retour un peu plus car ça monte.
















Premier bilan :

Partie assistance :

- Efficace sur le plat, on retrouve la sensation coup de pied bien placé,
- Légers accoups en début de cote et ralentissement, néanmoins l’assistance pousse bien,
- Indication aléatoire du voltmètre qui réagit en instantané dirait-on (baisse de tension en montée !).

Partie cycle :

- Le sélecteur de plateau semble peu fiable, un réglage par un pro devrait solutionner le problème,
- La fourche montre rapidement ses limites pourtant le terrain n’ est pas ou peu accidenté,
- La batterie tressaute, cela est TRES désagréable, les connexions batterie - bornes vélo doivent être particulièrement sollicitées.


Du 4 au 8 octobre




4 octobre

premier parcours velotaf en conditions réelles:

Matin : Au lever du jour, force est de constater que l’éclairage fonctionne mais pour éclairer quoi ? L’itinéraire emprunté est dénué d’éclairage urbain, et le feu avant ne permet pas de voir ou l’on roule.
Le feu arrière impose le port d’un chasuble fluo car un automobiliste qui ne serait pas réveillé (trajet entre 7h00 et 7h15) pourrait ne pas nous voir : dangereux !

Soir : Une grosse pluie s’est abattue sur le Var, l’épisode malheureux du mois de juin est encore bien dans la mémoire des collègues, certains ont d’ailleurs proposé de me raccompagner et de ramener le 601 en voiture : mais un essai est un essai .

Au passage, ceux-ci ont presque tous appréciés l’aspect du VAE équipé urbain sans le top case.
Et avec la pluie et compte tenu de son mode d’assistance électrique ,ils l’ont gentiment baptisé :

le vélo « Claude François »

















Une remarque cependant sur le fonctionnement même de l’assistance, une légère coupure se fait ressentir au début de chaque montée ou en cas d’augmentation de la pente.
Est-ce normal ? L’assistance ne doit est-elle pas être linéaire ?















Le 5 octobre :

Après 24 km la batterie est séchée. Sans doute est ce normale d’après la notice, le fonctionnement optimal de celle-ci n’est obtenu qu' à l issue d’une dizaine de cycles de charge.
Un respect strict des consignes de déchargement et de chargement est observé à la lettre !

Le 6 et 7 pas de vélo ces deux jours.

Le 8 octobre :

La balade matinale s’annonce belle.Pour aller travailler il n' y a pas de soucis particulier,sauf que les coupures se font de plus en plus nombreuses et de plus en plus longues : là une pointe l’inquiétude se fait sentir.

L’après midi , une visite chez un vélociste (Stan cycles au Luc, nommé ici pour la qualité de son accueil) confirme la plupart des commentaires du site quant à la tenue de la partie vélo.

Néanmoins il se propose d’en assurer l’entretien régulier. Il précise d’ailleurs pourvoir régler cette maudite indexation de plateau, en envisageant même de passer d’une commande peu nette à une commande indexée 3 points.

Satisfait et rassuré par la visite, sur le trajet retour à la maison d’une distance de 3 km à peine, c’est le drame tant redouté :coupure définitive de l’ assistance.

Le SAV est appelé et conseille de vérifier le fusible. La batterie est donc ouverte et là c’est la grosse surprise ! Le fusible n’a pas joué son rôle : une des connexions semble avoir chauffée !



















Je repose l’accu sur le vélo et par curiosité le contact est mis : argggghhhh !
Un arc électrique se forme à chaque mise sous tension .

En conséquence, le SAV demande son retour pour analyse et échange si nécessaire :
Soit quelques jours (semaines ?) d’attente sans VAE retour à la case départ, ne touchez pas vos 20 000 francs !

Mais, le découragement n’est pas de mise, un coup de fil au revendeur qui lui , c’est certain, va pouvoir me prêter une batterie.
Encore un fois, la chance n’est pas au rendez-vous, le patron n’est pas là pendant la prochaine quinzaine et mon correspondant ne peut pas prendre seul cette responsabilité .
Je lui rappelle cependant avoir « claqué » 1600 euros et qu’il s’agirait là d’un prêt,d'un geste à titre commercial.

Et bien non, on ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie me dit on au téléphone.

Elégance , prestance, restons courtois nous ne sommes dans un monde de brutes (mille fois hélas !!)

Il faut se résigner la batterie sera postée demain !

Le Bilan intermédiaire en cette fin de petite semaine (pas de vélo le 6 et 7 !!) :



Drole d'impression finalement, en plus des points déjà évoqués par d'autres ici même et qui ne sont que confirmés à travers ce mini essai, il faut ajouter:

Qu'a chaque fois que l'on chevauche ce VAE on peut s'attendre à rester sur le bord de la route... Peutêtre faut il "roder" les pannes pour fiabiliser le 601 dans le temps ?

La déception est là,et bien là, en tout cas pour cette semaine.


(Fin de mise à jour)



Suite à une mutation d'ordre professionnelle, ma petite famille s'est retrouvée dans le VAR cet été.Comme chacun sait,la circulation étant assez difficile dans le coin, c'est donc naturellement que je me suis tourné vers un moyen de locomotion alternatif.


Grace à internet (à une petite application "map", que vous aurez reconnu), le constat d'une distance moyenne de 6 km avec bosses entre la maison et le site du travail est rapidement fait.


J'envisage d'abord l'achat d'un scooter doté du bon vieux moteur à explosion.
Le bruit, le cout du carburant, le prix de l'assurance, le port du casque me rebutent... et le vélo "classique" fait transpirer, surtout ici sous le soleil...à 30km de St Tropez.

Jusqu'à présent l'existence du VAE m'était inconnue, mais je trouve l'idée plutôt plaisante.Dès lors je me mets en quête.

L'ignorant que je suis, flash sur les modèles ISD, mais les prix affichés sur le site, bien renseigné au demeurant, me refroidissent.

Hélas (?) je me suis arreté sur ces VAE, et me suis laissé convaincre par le look des vélos et par la marque. Comme les tarifs me semblent élevés, mais la qualité de fabrication française (sic !) au rendez vous , je me décide pour un essai du 601 chez un revendeur .Lui même est concessionnaire en caravane et équipements de loisirs extérieurs, son activité principale.

C'est donc avec un minimum (pour ne pas dire: niveau zéro!) de connaissances en vélo normal et/ou assité que mon épouse et moi partons faire cette expérience.
Notre ami le revendeur, pour bien faire et en bon commercial, nous a préparé un 601 et un 618.

Nous voila donc parti en piste chacun sur son VAE !


L'effet coup de pied aux fesses, on ne peut pas être plus clair, est garanti et ce sur les deux ISD !

Bormes les mimosas La balade dure d'ailleurs une bonne heure avec des montées "balaises"(pour moi en tout cas)les moteurs répondent dès le premier coup de pédale et restent efficaces dans les cotes (du coté de Bormes les mimosas pour ceux qui connaissent le coin)













Ce 11 septembre, il fait encore chaud et je ne transpire pas à l'issue de la promenade...Ma femme quant à elle,est ravie et conquise par le 618 et son léger sifflement.

Résulat: je passe la commande : ce sera un ISD 601 équipé kit urbain,et doseur d'assistance à un tarif de : 1692 euros (Aie, ouille...) Mais bon, c'est bientot mon anniversaire.

Commandé le 11/09, livré le 17/09: les délais sont respectés, rien à dire...

isd 601 en caisse fermée

Reconnaissons quand même un conditionnement de qualité quoiqu'un peu particulier.
Effectivement la caisse semble faite de morceaux de meubles promis à la déchetterie. Après tout, vélo électrique et récupération de bois, l'esprit écolo du "package" ne doit pas me surprendre...








Néanmoins, il ne semble pas être au standard de celui présenté sur le site:
Cas fortuit ?

emballage prévu

Et j'ouvre la caisse en bois,et je dépouille le vélo de son emballage carton et plastique.












L'excitation est à son comble, le 17 est un vendredi, je remonte le vélo, je mets en charge la nuit, je roule samedi et dimanche, et lundi, j'épate les collègues sur ma monture (j'apprécie le look du 601 !).


Frein avant Bon, il s'agissait là du programme qui c'est finalement terminé le vendredi:
Pas moyen de régler ces fou...freins "V brake" à l'avant.














Et là, c'est le drame, je cherche à contacter le SAV qui me répond,mais malgré tout, je n' y parviens pas. Alors direction le Net, je cherche un peu et je tombe sur le site de cyclurba.fr.

Ma surprise est de taille, la déception aussi: Presque tous les commentaires sur les ISD sont négatifs,sur la qualité de la partie cycle, du SAV, des rechanges qui ne sont pas interchangeables (le pédalier par exemple) et chères.

Après cette découverte, énervé que je suis, à la suite de vaines tentatives pour monter les freins et avant de casser quelque chose, je décide de remballer le VAE, de faire valoir (ce que je crois être) mon droit à renonciation d'achat et donc obtenir le remboursement du VAE; excepté le transport retour qui reste à la charge de l'acheteur.

Première étape: Lettre recommandée avec accusé réception aux deux protagonistes: ISD et le revendeur (qui lui croit vendre du matos 100% français NDRL, donc je préserve son nom).

Deuxième étape : Retour en caisse du VAE au revendeur, qui lui va tenter de règler les freins et vérifier l'ensemble du vélo avant son retour et son remboursement.

Troisième étape : Après réception du cycle, le revendeur qui ne m'appelle pas, l'initiative reste de mon coté,indique au téléphone que son technicien et lui même sont parvenus à règler les freins, que le vélo est en bon état et que je peux le récupérer. De toutes manières, il n'y aucune raison légale et valable de me rembourser l'achat...Normal puisque le vélo est désormais en état: neuf.

Et je comprends, trop tard, que la loi protège le consommateur par le "droit à renonciation d'achat dans un délai de 7 jours" que s'il a acheté le produit directement sur le net ! (par correspondance)
Et que dans le cas précis que je décris, il y a un intermédiaire...Donc,rien que je ne puisse faire pour obtenir gain de cause.


Conclusion, loin d'accabler le revendeur, qui pense vendre un produit de qualité,et afin d'avertir d'autres acheteurs potentiels, je me permets de signaler cette "technique" de vente. Vente à l'aide d'intermédiaires qui ne connaissent, semble-t'il,pas (ou peu) le produit.

Voila,demain ce week-end (2 octobre) je m'en vais reprendre ce vélo, aux freins règlés cette fois.

Dès lors, il me faut positiver et de toutes façons, j'aime le style VTC du 601,et son mode d'assistance m'avait séduit lors de l'essai initial.

Alors je vous propose un compte rendu régulier,la fréquence reste à définir,pour répondre à la question posée dans le titre :


601 ISD chronique d'une déception annoncée ?


Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum

Article suivant: Essais du Vélowatt Bonneville 12
Article précedent: Appareils de mesures d'énergie: comparatif Cycle Analyst / Turnigy / Cyclurba WM

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





Transformez votre vélo en vélo électrique !

remise 10% anniversaire moteuretvelo

Accédez à notre site www.power-e-bike.fr



remise 10% anniversaire moteuretvelo


A propos de cet article
Profil de Gael-83infos Article de Gael-83.
Hello, nouveau dans le monde du VAE...

N° Article : 518
Article lu 9955 fois.
Créé le 01-10-2010 à 17h24.
Modifié le 24-08-2014 à 09h20.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles