Accédez à notre site www.power-e-bike.fr
Dossiers > Vélos électriques

IUT Soissons Bentrider

Après avoir réalisé en 2010 un vélo électrique électrique roulant à 42 km/h avec une puissance de 500 W (avec une autonomie de 60 km), puis un VTT électrique en 2011 qui développait une puissance de 1 500 w (2 CV), qui filait lui à 55 km/h avec une autonomie de 40 km, les étudiants de la section Génie électrique informatique industriel (GEII) de l'IUT Soissons Cuffies ont réalisé cette année un vélo horizontal.

C'est grâce à un compromis entre les différents éléments (batteries, capacité énergétique, puissance, poids, volume, etc.) que ces engins venus d'un autre monde ont vu le jour. L'objectif d'Arnaud Sivert, le chef du département, est simple : permettre aux étudiants de monter un projet de tutorat de A à Z, en réalisant les études, les calculs, la programmation et le montage de l'engin dans un premier temps. Les étudiants peuvent alors passer à la partie détente et loisirs, en chevauchant les engins, lors de challenges nationaux de vélos électriques. Cette année, les deuxièmes années de DUT ont réalisé un vélo horizontal ou vélo couché (Bentrider) d'une puissance de 2 880 w, capable d'atteindre une vitesse de 65 km/h pendant 160 km. Ces engins ont profité des dernières technologies de batterie. Le vélo couché permet d'économiser 25 % d'énergie par rapport à un VTT grâce à son meilleur CX.

Les batteries et le chargeur rapide 10 Ampere (1h) ont été réalisés par les étudiants.


Ce vélo couché consomme seulement 1 € pour faire 1000 km. Deux étudiants de l'IUT, Vincent Dagry et Renaud Pichot, vont avoir l'occasion de tester deux machines, un vélo électrique classique et le dernier sorti des ateliers, le vélo couché, lors d'une des nombreuses épreuves cyclotouristes organisées autour du Paris-Roubaix. Les deux Soissonnais seront, le 10 juin, au départ situé à Wallers-Arenberg, lieu de la célèbre tranchée tant redoutée des cyclistes professionnels. Ils rallieront le célèbre vélodrome, après avoir parcouru 120 km, dont 32 km de pavés. Après un entraînement l'an dernier, lors du G10 et un parcours de 50 km, lors d'une épreuve en Seine-et-Marne, début mars, les étudiants vont se retrouver face à des difficultés plus sérieuses, début juin.





A ce jour, le premier vélo a fait 5000 km, le deuxième 3500 km, le vélo couche vient de passer la barre des 1000 km :mrgreen: .



La jante Alexrim downhill 559x32 permet de franchir des nids de poule à 70 km/h sans problème. De plus, les rayons sont costauds pas de casse après 2000km. La qualité des connectiques permettent au moto variateur de fonctionner malgré les vibrations. L’ECROU NYLSTOP M12 PAS 125 Z.BLANC DIN 985 permet de rouler sans que les écrous de la roue motrice ne se desserrent.


Merci à nos enseignants qui nous permettent de modifier et tester différents types de vélo électriques.

Vous pourrez trouver de plus amples informations sur notre projet sur le site :

aisne02geii.e-kart.fr


Article suivant: Realisation de BMS evolutif a microprocesseurs
Article précedent: Fabrication d’une batterie 15Ah 36V - LiPo modelisme - Boitier Plastique

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami



A propos de cet article
Profil de Arnaud02infos Article de Arnaud02.


N° Article : 633
Article lu 5726 fois.
Créé le 22-05-2012 à 17h12.
Modifié le 04-06-2012 à 14h18.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles