Accédez à notre site www.power-e-bike.fr
Dossiers > Vélos électriques

Installation du kit light « Moteur et Vélo » 36V 250 W sur un Trike ICE Qnt.

J’ai préféré installer la batterie sous le siège plutôt que sur le porte bagage comme le préconise Moteur & Vélo ®
Cette installation a demandé de réaliser le petit bricolage décrit ci-dessous.
Il faut compter une journée de 6 heures pour réaliser l’installation complète en prenant son temps.

Le coût de l’installation de la batterie sous le siège est de 20,90€ répartis comme suit :
4 équerres plates zinguées : 1,27€
4 colliers de serrage zingué: 3,48 €
une plaque alu grain de riz 250x500x1,5mm : 9,65€
un sachet de 10 écrous à embase : 1,60€
un flacon de frein filet 5ml : 4,90€
plus quelques vis et écrous que j’avais en stock

Quelques remarques concernant le Kit d’une valeur de 701 € TTC port compris :
- tout est parfaitement et proprement câblé
- la batterie LiPo 36V 12A est fixée dans une boîte en alu avec interrupteur et fusible facilement accessibles
- le support batterie contient le contrôleur qui est parfaitement à l’abri
- la batterie se verrouille à clé dans le support
- une pochette de connecteurs neufs permettant de raccourcir les câbles est jointe au kit
- un mode d’emploi clair et la procédure d’installation du kit en français sont fournis
- la jante fournie est plus large que la jante d’origine ; il me faudra peut-être changer le pneu
- le rail plastique du support de batterie me paraît un peu fragile, d’où l’intérêt de tout caler soigneusement
- de mon point de vue la roue libre Shimano 7 vitesses fournie a son petit pignon (13 dents) trop grand pour une roue de 20 pouces (mais parfait pour une roue de 26 ou 28 pouces); on peut difficilement dépasser les 25 Km en pédalant normalement ; je vois la différence avec mon 11 dents monté sur la cassette 9 vitesses de ma roue d’origine ; je pense à terme acheter une roue libre 9 vitesses 11/32 Sunrace
- Jean-Jacques, le patron de Moteur & Vélo ® est réactif et très efficace, il répond sans délais aux questions et il a adapté le contenu du kit à ma demande sans surcoût.

Quelques premières mesures concernant la batterie (ces mesures ont été faites sur 4 jours consécutifs sans recharge et avec la batterie stockée à 16°C la nuit) :
Le poids total roulant du véhicule et de son pilote était de 110 Kg environ. Tension de la batterie chargée : 41,6 V
- Tension après 15Km (jour 1) : 40,4 V - utilisation mixte moteur/pédalage – température 1°C – dénivelé 70 m – 15 km sur route – moyenne : 22,7 km/h
- Tension après 31Km (jour 2) : 39,2 V - utilisation mixte moteur/pédalage – température 3°C – dénivelé 80 m – 13 Km route/3km chemin – moyenne : 19,2 km/h
- Tension après 52Km (jour 3) : 37,9 V - utilisation mixte moteur/pédalage – température 0°C – dénivelé 140 m – 21 km sur route – moyenne : 22,8 km/h
- Tension après 66 Km (jour 4): 37,5 V - utilisation mixte moteur/pédalage – température 0°C – dénivelé 80 m – 15 km sur route – moyenne : 20,6 km/h
Lors du parcours de ce quatrième jour, la batterie semble moins vaillante (la vitesse sur faux plat qui était de 25 km/h lors des 3 premières sorties plafonne maintenant à 18 ou 19 km/h) et il ne reste plus qu’une seule Led verte d’allumée sur l’afficheur en assistance dans les côtes. Il est temps de recharger.
Conclusion : Compte tenu des conditions du test (en particulier de la température) les performances de cette batterie me semblent tout à fait satisfaisantes.

Le trike prêt à rouler










Photo 1 : Le trike prêt à rouler







La roue et son moteur moyeu sont en place, le siège du trike est enlevé pour la pose du bloc batterie.











Photo 2 : La roue et son moteur moyeu sont en place, le siège du trike est enlevé pour la pose du bloc batterie.











Fixation de quatre équerres plates zinguées sur les tubes transversaux du siège (il y a juste la place de fixer le bloc batterie à cet endroit).














Photo 3 : Fixation de quatre équerres plates zinguées sur les tubes transversaux du siège (il y a juste la place de fixer le bloc batterie à cet endroit).

















Les équerres sont fixées avec des colliers de serrage ordinaires zingués.



Photo 4 : Les équerres sont fixées avec des colliers de serrage ordinaires zingués.














Les tubes du siège sont protégés par un morceau de chambre à air.










Photo 5 : Les tubes du siège sont protégés par un morceau de chambre à air.


















La plaque d’alu (grain de riz 1,5 mm d’épaisseur) et les perçages de fixation du support batterie



Photo 6 : La plaque d’alu (grain de riz 1,5 mm d’épaisseur) et les perçages de fixation du support batterie













Le support batterie fixé sur la plaque.









Photo 7 : Le support batterie fixé sur la plaque.










Le support batterie fixé sur le siège. (Les vis dépassent, je ne les ai pas coupées de peur de les voir rouiller). En fin de saison, on verra comment le montage vieillit. L’idée serait de refaire le même montage mais tout inox.














Photo 8 : Le support batterie fixé sur le siège. (Les vis dépassent, je ne les ai pas coupées de peur de les voir rouiller). En fin de saison, on verra comment le montage vieillit. L’idée serait de refaire le même montage mais tout inox.




Intérieur du logement de la batterie. Le siège reste réglable aux trois positions.














Photo 9 : Intérieur du logement de la batterie. Le siège reste réglable aux trois positions.
















Vu de l’ensemble monté sur le trike. Il y avait juste la place. Avantages de la fixation : Le siège protège bien la batterie de la pluie (du moins quant le pilote est en place) et la plaque protège des projections d’eau venant de la route; la batterie est











Photo 10 : Vu de l’ensemble monté sur le trike. Il y avait juste la place. Avantages de la fixation : Le siège protège bien la batterie de la pluie (du moins quant le pilote est en place) et la plaque protège des projections d’eau venant de la route; la batterie est en position basse ; l’interrupteur est bien accessible.



Je croyais que la fixation sur le rail serait suffisante pour le maintient de la batterie mais lors des essais j’ai constaté qu’il y avait un peu de jeu et que dans les mauvais chemins, la batterie bougeait. J’ai donc dû mettre de la mousse (blanche et bi








Photo 11 : Je croyais que la fixation sur le rail serait suffisante pour le maintient de la batterie mais lors des essais j’ai constaté qu’il y avait un peu de jeu et que dans les mauvais chemins, la batterie bougeait. J’ai donc dû mettre de la mousse (blanche et bientôt noire pour l’esthétique) afin de maintenir fermement la batterie.Il faudra aussi arrondir quelque peu les coins de la plaque. A noter, mes sacoches latérales de chaque côté du siège se fixent très bien.








L’afficheur et l’accélérateur de pouce. Ce dernier a été fixé en bas de la poignée à cause de la présence de la manette de changement de plateau fixée en bout de guidon. Après essai, finalement, ce n’est pas gênant.



Photo 12 : L’afficheur et l’accélérateur de pouce. Ce dernier a été fixé en bas de la poignée à cause de la présence de la manette de changement de plateau fixée en bout de guidon. Après essai, finalement, ce n’est pas gênant.


Article suivant: Quels biporteurs (bakfiets ou vélo-cargo) électriques bien équipés pour
Article précedent: Le VAE est attractif , il le serait plus avec une réglementation harmonieuse !

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





A propos de cet article
Profil de Ouistitiinfos Article de Ouistiti.
Enseignant, pilote de planeur et propriétaire d'un trike ICE électrifié

N° Article : 676
Article lu 8894 fois.
Créé le 26-02-2013 à 11h34.
Modifié le 26-02-2013 à 13h24.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles