Réparateurs professionnels, déplacement gratuit
Dossiers > Vélo électrique: Essais

Essai du Freemoos C3 2013

Essai du vélo à assistance électrique Freemoos C3Surprise... Je connais Olivier Birault depuis très longtemps, il est le membre n°12 ! (sur 7777 membres à ce jour) Beovelo, un pionnier du VAE en France, et quand il m'a proposé de tester un vélo à assistance électrique, je n'ai pas pu résister.

Olivier , passionné de vélos électriques depuis au moins 2005, est gérant d'un des 4 magasins frimousse 3 dans Paris, un à Cergy.

En 2013, frimousse décide de commercialiser sa propre gamme de VAE, et m'a confié le top de la gamme, le C3, conçu par Cyclauto/Freemoos en partenariat avec Neomouv, fabriqué en Allemagne.

Présentation


En quelques mots, le C3 est un vélo mixte à grandes roues, cadre alu, avec assistance pédalier Bosch , moyeu à vitesse Nuvinci, fourche téléscopique, avec un équipement complet et de qualité. Un très beau VAE conçu pour les longues distances en milieu urbain.

Expédition, réception, montage



N'étant pas à Paris, le vélo m'a donc été expédié par transporteur, dans un grand carton. Le montage se fait rapidement et avec peu d'outils: visser 2 pédales, tourner et serrer le guidon. Aucun réglage, si ce n'est la hauteur de selle. Voir Montage d'un vélo électrique acheté sur Internet.

Finition, esthétique

Une fois monté, appuyé sur sa béquille, le C3 dégage une impression de qualité. Une examen attentif le confirme. Cadre en aluminium, soudures bien réalisées, très belle (et bonne) peinture noire mate, équipements de qualité. Rien ne choque.

On note la dissimulation des cables dans le cadre dans le tube oblique, et derrière le tube de selle

Caractéristiques:


Les caractéristiques sont présentes sur la fiche FREEMOOS City 3.

Poids mesuré: 27,45 kg

En résumé, un cadre aluminium mixte (homme/femme), une fourche télescopique, moyeu Nuvinci, vitesses, 5 modes d'assistance Bosch, moteur pédalier250 watts brushless, batterie Lithium manganèse 37 volts 8,2 Ah, soit 300 Wh.
Les équipements ne sont pas en reste: porte-bagage alu, potence alu, garde-chaine en plastique souple, garde-boues, béquille latérale alu, éclairage à led sur moyeu-dynamo, antivol bloque-roue, antivol batterie...
La tige de selle est en alu, avec serrage rapide. J'invite les futurs propriétaires à l'équiper d'un antivol (Bricolage: Antivol de selle permettant le réglage de hauteur).

Equipements du vélo


vélo à assistance électrique Freemoos C3: phare et freins avant.

Eclairage

L'éclairage de marque Trelock est alimenté par un moyeu dynamo Shimano 3 watts en roue avant. La commande se fait au niveau du phare, par un interrupteur ergonomique, mais ne peut pas se faire en roulant. A l'usage, je laisse allumé en permanence.

Phare et feu restent allumés quelques minutes après arrêt, ce qui est sécurisant pour les arrêts aux intersections.

La position de la led du phare est inversée, pour bénéficier du réflecteur. Moindre éblouissement et faisceau bien reparti. C'est bien adapté pour un usage urbain et péri-urbain, mais il devra être complété pour parcourir des routes non éclairées par nuit sans lune.

Personnellement, et d'une façon générale, je trouve qu'il est plus rationnel, sur un vélo électrique, d'alimenter l'éclairage ou tout autre équipement électrique, à partir de la batterie, que de devoir fabriquer du courant via une dynamo générant des pertes de rendement.

Avertisseur sonore

Le minimum légal.

Freinage

Classiques, 2 puissants freins v-brakes, Shimano, avec des leviers très agréables en 2 ou 3 doigts. Sur vélo haut de gamme, on s'attend à trouver quelque chose de plus puissant, pour les freinages d'urgence en ville.

Roues

: Roues 28 pouces, des pneus facilement disponibles, avec bandes réfléchissantes. Ce sont des Schwalbe Energizer, spécialement développés pour le VAE.

Selon Schwalbe " l'objectif est de restreindre la résistance au roulement afin de préserver la batterie". Parce que les cyclistes sans assistance peuvent se permettre des pertes de rendement ? Ce discours marketing me laisse perplexe. Cette marque très appréciée a t'elle besoin de nous prendre pour des gogos ?

Belles jantes profilées en alu, double-paroi. Les valves Dunlop (petit diamètre) trahissent l'origine nordique du vélo. Prévoir un petit adaptateur Schraeder/Presta pour le gonflage en stations.

Je craignais un vélo trop haut et pataud, mais il n'en est rien. Le C3 est non seulement maniable, mais il est aussi joueur et très sain, sans doute grace aux qualités associées du cadre et des pneus.

le moyeu Nuvinci

Transmission

Là, on sort des sentiers battus: point de cliquetant dérailleur, et pas plus de moyeu à vitesses Sram, Nexus ou Alfine, mais un moyeu à variation continue Nuvinci.

J'avais beaucoup lu sur le Nuvinci, sur le forum, mais n'en avais jamais vu. Je dois vous expliquer de quoi il s'agit.

Ce moyeu, au centre de la roue arrière, remplace le classique dérailleur, ses galets, les multiples pignons et plateaux. Il permet de conserver la même cadence de pédalage sans avoir à forcer dans les cotes ou à mouliner dans les descentes.

L'exploit technique du Nuvinci est qu'il est à variation continue, c'est à dire que les rapports ne sont pas étagés mais progressifs, et ce avec une grande finesse. Autrement dit, il y a une infinité de vitesses, et aucun risque d'être entre 2.

Schéma de principe du moyeu pour vélo à variation continue Nuvinci 360.Pas de cliquetis, pas de déraillement, pas de chaine "croisée", pas de réglage ni déréglage, aucun bruit, pas de craquement et même pas d'entretien. On peut changer de démultiplication tout en appuyant sur les pédales, mais la commande est alors plus dure. Le rapport entre les démultiplications extrêmes est de 360. C'est largement mieux qu'un Nexus 7 (244), Nexus 8 (306), seul l'Alfine 11 fait mieux (404).
Pour les novices qui ne doivent pas y comprendre grand chose, on peut dire que le Nuvinci offre autant de démultiplication qu'un triple plateau.

En résumé, c'est la boite de vitesse idéale du vélo, et elle existe !

Oui, mais... C'est très cher. Quand il faut quelques dizaines d'euros pour un dérailleur ou un Nexus, il faut presque 10 fois plus pour un Nuvinci... ça calme (314 €ht).

Autre petit défaut, le poids, environ 2400 grammes.

Malgré ses dimensions, proches de celles d'un petit moteur moyeu, la présence du Nuvinci reste discrète, sa couleur, noire, étant assortie à celle du cadre.

De même, le carter de chaine est noir. On aurait aimé un carter intégral.

Indicateur de démultiplication Nuvinci 360.La commande se fait par poignée tournante, toujours de la marque Nuvinci, en rotation inverse (comme les moyeux Nexus et Sram).
Il est nécessaire de s'y prendre à 2 fois pour balayer toute la plage de démultiplication. La rotation complète de la poignée nécessite 2 coups de poignet.

Plutot que d'afficher des chiffres, Nuvinci a trouvé une solution à la fois très originale, amusante, intuitive et fonctionnelle: en un mot: géniale. Un afficheur étanche montre un petit cycliste orange. Quand on tourne la poignée, le profil de route du cycliste change pour faire apparaitre une bosse plus ou moins accentuée.

Graphique des braquets. Plateau de 38 dents, pignon de 18.


Antivol rapide Axa Defender

Antivols


La batterie amovible est protégée par une serrure.

On apprécie la présence d'un antivol bloque-roue Axa, pratique pour les arrêts minute.

Enfin, l'ordinateur de commande Bosch peut se retirer et rendre l'assistance inutilisable.


Autres équipements


Bonne béquille latérale, vissée directement sur le cadre.

Les garde-boues, noirs gagneraient à être plus enveloppants.

Le porte-bagage: Originalité du vélo, le porte-bagage est partie intégrante du cadre, et donc toujours en alu. Il supporte la batterie, et 25 kg de bagages (un enfant). Je pense qu'il doit pouvoir supporter beaucoup plus.

Selle type dame, très large et confortable. Tige de selle suspendue.

Potence réglage (avec outil).

Poignées ergonomiques, avec repose-paume, très réussies.

Equipements de l'assistance électrique



Jauge de capacité sur la batterie

Batterie

La batterie, fournie par Bosch, est de type lithium-ion.

37 volts 8,2 Ampères.heures, soit environ 300 Wh, logée dans un rack en aluminium, coulissant dans le porte-bagage et protégé du vol par une serrure. Existe en 11Ah soit 400 Wh.

Pas d'interrupteur. Sur le coté gauche, une jauge à 5 leds.

Il faut impérativement retirer la batterie pour la recharger. Il n'est pas possible de recharger la batterie en la laissant en place. Donc pour cela avoir la clef.
Je conseille de se faire un trousseau comprenant
- la clef de verrouillage batterie,
- la clef de l'antivol bloque-roue
- la clef d'un solide antivol genre U
Mais attention: lors de tout arrêt, il faudra bien fermer le bloc-roue et récupérer le trousseau. En effet, pour rouler, la clef reste prisonnière dans l'antivol de roue.

Ordinateur de commande Bosch

Ordinateur de commande



Au milieu du guidon trône un magnifique bloc d'affichage-commandes, avec grand écran à cristaux liquides, toujours signé Bosch.

Il cumule les fonctions de commandes, d'affichage, d'ordinateur de bord, et aussi d'antivol. En effet, il est amovible, et une fois retiré, il n'est plus possible de se servir de l'assistance.

A noter, pour ceux qui n'ont pas envie de le retirer, qu'il peut être bloqué via une vis.

Il comprend 4 boutons:
- reset: remise à zéro des données
- i : affichage rotatif des informations
- on/off: mise en marche
- * : allumage du rétro-éclairage

Le bloc central est complété par un comodo à 3 boutons, à gauche du guidon. On retrouve la touche "i", et 2 touche + et - permettant de changer de mode d'assistance, plus une touche "Walk" cachée sur la tranche.

La touche "i", du bloc central ou latéral, fait défiler les informations suivantes:
- heure,
- vitesse maximale,
- vitesse moyenne,
- durée de trajet
- autonomie prévisionnelle
- distance parcourue

L'autonomie est calculée périodiquement en fonction de la distance parcourue, de la capacité consommée et du mode d'assistance (et de la tension de batterie ?).

Cette fonction est très intéressante, car le système nous indique l'autonomie calculée pour chacun des 4 modes. Ainsi, on peut choisir le mode optimale selon la distance restant à parcourir. Qui plus est, elle est vraiment fiable. Elle peut subir de grande variation dans les premiers kilomètres, puis , avec un profil de route constant, s'affine. Par exemple, au km 27, elle indiquait un résiduel de soit, soit un total de 54 km, valeur qui est restée stable jusqu'à la fin.

Les informations Vitesse, Vitesse maxi, vitesse moyenne sont exprimées avec une décimale, distance avec 2 décimales. Controlé avec un GPS (qui a trépassé lors de l'essai, un Garmin Cartes à Vie ), la vitesse semble être correcte.

A noter que le bloc central peut être allumé même hors vélo, ce qui permet d'interroger ses fonctions; il possède donc sa propre batterie.

En partie haute, l'écran affiche:
- le niveau de batterie (5 barres),
- le mode d'assistance (parmi 4),
- la vitesse
- la puissance envoyée au moteur (12 barres).

Autre particularité: sur la tranche coté gauche se trouve une prise au format micro-Usb.
Elle permet:
- de recharger la batterie du compteur,
- d'alimenter, sur le vélo, un appareil (smartphone, gps...)

On peut penser qu'elle permet également la communication avec un ordinateur, pour paramétrage, mais il n'est pas reconnu sous Window. Sur l'écran du bloc s'affiche "USB connecté"; les boutons sont alors inactifs.

Assistance, autonomie, mesures



Les 4 modes ou plutot 5, cités ici dans l'ordre décroissant d'assistance:

- Turbo
- Sport
- Tour
- Eco
- Off

Quelle est l'utilité du mode OFF ? Il permet d'utiliser l'ordinateur (vitesse, distance, heure) sans utiliser l'assistance.

La touche Walk permet de soulager le cycliste quand celui-ci marche à coté de son vélo, jusqu'à 6 km/h, mais ce n'est pas exploitable en tant que mode "Trottoir", car la puissance est juste pour entrainer plus que le poids du vélo.

Assistance



Coupure à 26-27 km/h environ. La législation impose une coupure de l'assistance au delà de 25 km/h, le C3 reste dans la tolérance.

Capteur de pédalage: La législation impose la coupure d'assistance si absence de pédalage. Le moteur Bosch intègre un capteur de pédalage, faisant varier l'assistance en fonction de la cadence de pédalage. Mais il comprend surtout un capteur de couple, qui fait varier l'assistance en fonction de la force d'appui sur les pédales.

Ce système rend l'assistance à la fois plus réactive, elle est immédiate lors des démarrages, et plus dosée en fonction de l'effort, par rapport à des systèmes à simple capteur de pédalage. Cependant, ces derniers progressent et notamment avec la technologie Sinewave, approchent la finesse d'assistance des systèmes à capteur de couple. (voir ).

Le reproche fait aux capteurs de couple est d'interdire d'appuyer son pied sur la pédale à l'arrêt, par exemple dans une intersection, sans déclencher inopinément l'assistance, ce qui peut surprendre, surtout si les freins ne sont pas activés. Le problème ne se pose pas avec la motorisation Bosch, qui gère très bien ceci.

Quelque soit le mode, l'assistance coupe à 26/27 km/h. Les différences entre modes ne portent donc pas sur la vitesse atteinte mais sur la puissance de l'assistance, ce qui, pour un effort musculaire constant, joue sur la vitesse atteinte.
Le mode éco porte son nom sans équivoque. L'assistance reste faible, même dans les cotes et démarrages. A réserver pour les retours de sortie avec batterie presque vide.

Les 3 autres modes sont utilisables au quotidien.

La puissance de l'assistance est fonction du mode choisi, de la vitesse, du régime de pédalage et de l'effort sur les pédales. Pour en profiter pleinement, il faut jouer sur le rapport de démultiplication (Nuvinci) pour rester à un régime de pédalage optimale. Idéalement, il faudrait un automatisme pour commander le moyeu Nuvinci.

En fin de batterie: Quand la valeur de Autonomie atteint 0 km, on peut encore faire 2 km, la jauge indique 1 barre (sur 5), puis cette barre s'efface et l'assistance cesse. Pas de signal sonore.

Je n'ai pas remarqué de baisse de puissance sur la fin.

Moteur vu coté gauche

Moteur


Le moteur est de type pédalier, sans balai et sans entretien. Par rapport au leader historique du moteur-pédalier Panasonic, le moteur Bosch ne présente pas le gros défaut de l'entrainement par pignon annexe, faisant souffrir la chaine.
Ici, l'entrainement de la chaine passe par le plateau unique. autrement dit, le moteur entraine directement l'axe de pédalier.
On note la présence d'une roue libre permettant de pédaler en arrière sans entrainer le moteur en arrière.

Le couple (50 Nm) est très important, mais pour déclencher l'assistance maxi, dans un démarrage en cote, il faut avoir choisi la bonne démultiplication, ni trop court, ni trop long.

Par rapport à la solution moteur-moyeu (moteur dans le moyeu de la roue, avant ou arrière), très présent sur le marché des VAE, surtout en provenance de Chine, le moteur-pédalier présente 2 gros avantages:
- le moteur bénéficie de la transmission du vélo, et de son système de démultiplication: dérailleur, moyeu à vitesse; ainsi dans les cotes, le moteur, comme le cycliste, tourne à une cadence plus favorable à sa plage de puissance. Le rendement étant alors meilleur, le moteur fatigue moins, et l'autonomie est optimale.
- la présence d'un capter de couple intégré au moteur.

Le plateau est de type plat à 4 trous. Il doit être possible d'en adapter un de denture différente, mais le développement original est suffisant, et l'assistance optimisée pour.

Connectique

Aucune connectique apparente, celle-ci se trouve à l'intérieur du carter du bloc-moteur. Donc en cas de problème sur l'ordinateur de commande, le capteur de vitesse, ou le comodo, la réparation devra se faire chez un vélociste agréé.

la batterie Bosch 300 Wh en charge.

Recharge


Temps de charge: non mesuré (chargeur automatique avec passage en mode entretien); 2h30 pour une charge complète selon Bosch.

La charge doit se faire impérativement batterie retirée du vélo à assistance électrique. Le connecteur du chargeur utilise les bornes de connexion à l'assistance, au nombre de 3.

Autrement dit, les mêmes bornes servent à la fois pour la recharge et l'utilisation. Ce n'est pas un connecteur standard.
Aucun interrupteur sur le chargeur, il faudra donc le rebrancher au secteur à chaque recharge. Détail agaçant pour ceux qui feront un usage régulier de leur C3, et rechargeront tous les jours. Je dois avouer (à regret), que je n'ai encore jamais vu d'interrupteur sur un chargeur. Pourquoi ?

Le chargeur Bosch ne comprend pas non plus d'indicateur lumineux, aucune led; Etonnant. En fait, ce sont les leds de la jauge de batterie qui informent sur la progression de la recharge. Une par une les leds clignotent jusqu'à avoir 5 leds fixes signalant la charge complète. Bravo.


Mesures



Ne voulant pas altérer le vélo qui m'a été confié, je n'ai pas pu y brancher un Cycle Analyst.

En mode "turbo", sur parcours semi-urbain par temps venteux, profil plat, j'ai constaté une autonomie de 56 km (donc 74 km avec la batterie 400 wh), à 24,5 km/h de moyenne, soit une consommation de 5,4 wh/km, ce qui est, compte tenu de la posture droite, très raisonnable.

Dans les autres modes, l'autonomie est bien sûr plus importante, mais je n'ai pas eu le courage de tester chaque mode complètement... la tentation "Turbo"...

Service Après-vente


Le C3 est distribué sur Paris et région parisienne dans 4 boutiques, mais aussi par correspondance sur toute la France.

Le choix des composants (Bosch, Nuvinci) fait qu'il ne sera pas possible d'intervenir soi-même sur l'assistance, comme on peut le faire avec des VAE de fabrication chinoise. On devra donc confier les interventions à frimousse (sous garantie, ou tout distributeur Bosch).
Idem pour la batterie, elle ne pourra être remplacée que par une Bosch.

Le prix

1999 euros, c'est une somme. Pourtant, quand on compare aux vélo à assistance électrique d'autres marques équipées d'une assistance Bosch, on comprend que le C3 est très bien placé. Et la présence d'un moyeu Nuvinci assassine la concurrence. Clairement, Moteur Bosch + 300 Wh + Nuvinci sur un VAE très bien fini à 2000 euros, c'est une affaire !

Les options:
- freins Magura hydrauliques HS11 : +200€
- batterie 400 Wh : +200€
- kit selle/poignées cuir Brooks/garde-boues design: +150€

Qualités et faiblesses


Les faiblesses ?

- Impossibilité de recharger la batterie sur le vélo
- Technologie propriétaire
- Choix d'éclairage sur dynamo ?
- Pertinence d'un Nuvinci avec une assistance ?

Mais ça reste un point de vue personnel, beaucoup préférant, par exemple, l'éclairage sur dynamo à celui sur batterie.

Des qualités ?
- géométrie très réussie: vélo rapide (roue de 700) et cependant très maniable, voir joueur, et confortable;
- assistance efficace, jamais brutale, très réactive,
- autonomie généreuse,
- absence de dérailleur.

VAE Freemoôs C3

Bilan



Comment se faire plaisir en s'offrant un des plus beaux VAE parisiens sans atteindre des sommets de prix ? Le C3 est un super VAE, à la fois efficace et maniable en ville, et capable d'enrouler les kilomètres sur route grâce à une autonomie importante.

A noter qu'il existe une version 400 watt-heures, permettant d'augmenter l'autonomie de 33% pour 10% d'euros en plus


Article suivant: Mini-vélo, vélo pliant en roues de 20
Article précedent: Essai du mini-velo pliant electrique Velowatt Smallville 2013

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami






Transformez votre vélo en vélo électrique !




A propos de cet article
Profil de Cyclurbainfos Article de Cyclurba.
Informaticien de formation, passionné d'Internet, defenseur du vélo moyen de transport urbain Gère Cyclurba depuis 1996.
site web site web

N° Article : 696
Article lu 12494 fois.
Créé le 01-08-2013 à 07h59.
Modifié le 10-08-2013 à 14h50.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles