£££04-jccache.php ££££ -------
Fatal error: Call to undefined function VerifGetPost() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/cache/jccache.php on line 13
Nouvelle discussionNouveau message Derniers messages Recherche forum
5 messages.    - Haibike SDURO Trekking RC 2015 - Tout va bien ... enfin ... presque [26056]
Old-Jack
18-12-2019 à 12h50
Acceder au profil du membre
Bonjour la Communauté .

Tout va bien ... enfin ... presque
C’est l’un de mes leitmotivs, même lorsqu’il arrive un événement prévisible mais pas forcément au bon moment (pour autant qu’il y en ait de bons ) : je dis toujours « Tout va bien » .
Mais ce que je viens de vivre entre-t-il dans cette normalité? Je le pense mais il me reste quand-même un goût acide dans le gosier qui ne parvient pas à s'estomper.

Ne vous attendez pas à une analyse technique poussée de ma part car il n’y a aucune information à vous transmettre. Nous sommes dans un monde d’une confidentialité extrême. Le « Secret Défense » des forces armées est de la bibine à côté .
Tout ce que je peux vous rapporter, c’est mon humble histoire .

Si vous me le permettez (de toute façon vous n’avez pas le choix ), je scinderai ce discussion en trois chapitres :
1. Avant-propos : le passage au vélo à assistance électrique, la petite histoire ;
2. Les principaux faits durant ces 19.000 premiers kilomètres ;
3. Celui que vous attendez : Tout allait bien jusqu’à …

Accrochez-vous, ça va être long. Pensez bien, depuis le temps que je promets ce compte-rendu à certains d’entre vous (Jc21 en 2015 et à Feanor tout récemment).

C'est parti

Jacques, 178 msg, 58 ans. Florennes (BE-56). Haibike SDURO Trekking RC 2015 www.spritmonitor.de/fr/detail/715128.html
 Citer Alerter [647214]

Message modifié le 2019-12-18 13:22:21 par Old-Jack.
Old-Jack
18-12-2019 à 13h04
Acceder au profil du membre
1. En guise d’avant-propos, je vous résume un historique sur ma conversion d’un vélo classique vers un vélo électrique.

2012:
Après 33 ans de compétition à divers niveaux, je mets fin à mes activités sportives (volley-ball).
Mes enfants sont aux études . La deuxième voiture familiale n’est plus vraiment nécessaire (approche écologico-économique ).
Devant ce changement de rythme de vie, je dois trouver un moyen de maintenir un minimum de condition physique .
La solution du déplacement pro en vélo (re)devient évident. C’est à ce moment-là que je découvre un nouveau mot : le "vélotaf ".

2013:
Début de mes trajets avec mon vieux VTT Peugeot Black-Rock de 1990. Un robuste engin fait d’acier et de … d’acier pesant 18 kg, rouille comprise ! 
Mes déplacements se résument en un trajet quotidien de 20 km (19,6 km exactement), dans un axe Est/Ouest/Est, d’un relief relativement plat avec toutefois quelques courtes côtes (200/500 mr) entre 4 et 9%.
Le test est positif (je suis contaminé ).
Je dois cependant faire face à un degré de sudation important. Il m’est difficile de prendre une douche sur mon lieu de travail. Je dois donc trouver une alternative afin de pallier cet inconvénient.

Autre raison de cet intérêt pour le vélo à assistance électrique : le choix de me séparer de la deuxième voiture familiale me contraint à me déplacer en vélo toute l’année, et ce par tous les temps. La voiture principale est utilisée par mon épouse pour tous ses déplacements professionnels et privés.

Mes critères de choix pour un vélo à assistance électrique:
- moteur pédalier, 36V (le 24v est encore la norme lors de mes premières recherches), 250Wh, 25 km/h (les conditions imposées par mon employeur pour recevoir des indemnités de déplacement);
- 20 vitesses (j’envisage de l’utiliser en partie en mode OFF, donc comme un vélo normal de … 25 kg) ;
- modèle « Trekking » (pouvoir effectuer des parcours en tous chemins) ;
- Après certaines discussions lues sur ce forum, j’ajoute le critère QFACTOR le mieux adapté (selon mon ressenti),

Il me faudra beaucoup de temps avant de me décider car le vélo idéal selon mes critères n’était pas encore sur le marché, ou alors il fallait dépenser plus que ce qui était prévu dans mon budget. Les compromis semblent inévitables.

Dans un premier temps, j'opte pour un MERIDA Sport e-Spresso 410EQ.
Il n'entrait pas trop dans mes critères mais c'était celui qui pouvait m'être vendu à proximité de mon domicile (facilité d’entretien et de réparation) et qui s’en approchait le plus à l’époque. La commande est lancée.
Et elle se fait attendre … longtemps !
Il m’a fallu deux tentatives pour qu’enfin cette commande soit lancée (modèle 2014 plus disponible, modèle 2015 pas encore disponible …).
Bref, c’est le Souk total. Mais peu importe, je ne suis pas pressé.

Début 2015:
Gros contretemps: mon vélociste local me prévient qu'il ne pourra pas honorer la commande, le modèle n'étant plus disponible.
Je suis donc contraint de procéder à une nouvelle prospection.
Je me suis rendu au salon .

Entièrement satisfait de ce vélo à assistance électrique, donc .
Cependant, comme toute bonne chose, il y a quelques revers qui arrivent et qu’il faut les accepter. Certains de moindre importance et d’autres beaucoup plus désagréables. C’est dans l’ordre des choses.
Et un gros revers est arrivé ce 22 octobre dernier. Et il n’est pas piqué des vers !


 Citer Alerter [647217]
publicité
18-12-2019 à 13h04

Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72

Old-Jack
18-12-2019 à 13h09
Acceder au profil du membre
2. Mais d’abord (pour vous faire encore mousser d’impatience ), je vous résume les principaux faits :

Les petits pépins du début:
- hormis les quelques resserrages de boulons, lors d’un test sur chemin rocailleux, le phare avant s'est décroché. Il n'était fixé qu'avec deux vis (?). J'en ai ajouté deux. Problème résolu. Economie de bout de chandelle ?
- Les freins et dérailleurs se sont vite déréglés. Il m'a fallu beaucoup de temps pour les régler correctement (mon inexpérience … )
- Première chute après quelques semaines d'utilisation: une voiture me coupe la priorité dans un carrefour. Je parviens à l'éviter mais je n'ai pas pu contrôler ma trajectoire. J'ai atterri sans gravité sur le trottoir. Tranquille .
- Feux arrière: la connectique (basique) du câble l’alimentation ne résiste pas aux vibrations. Les fils se sont sectionnés à plusieurs reprises. Réparation, d'abord en interne (himself => cela ne tient pas ), ensuite par mon vélociste (et là, ça tient … vraiment deux mains gauches, moi !).

- 2016:
- Claquement au niveau du pédalier. Il m’a fallu du temps pour trouver l’origine de ce bruit: une vis de fixation du moteur était HS (filet détruit). J'ai remplacé les trois vis (torqués à 22Nm) => Problème résolu.
- Claquement au niveau des pédales. Démontage (himself) et graissage. Rien n'y a fait. Remplacement des pédales. => Problème résolu.
- Grosse chute suite à verglas. La roue avant a perdu de son adhérence. Je me suis retrouvé par terre plus vite qu’il ne faut pour l’écrire. Pas de gros bobos (vélo et cycliste) mais depuis, par temps verglacé, je porte des coudières et, quand il fait vraiment mauvais, des genouillères (des reliques de ma période volleyballisitique).

2017:
- Problème au niveau de la fourche avant: elle n'amortit plus qu'à 50%. Non résolu à ce jour car jugée correcte.
- Problème de frein à l'avant. Accumulation d'huile (?) et poussière (?) au niveau du disque avant + vibration lors du freinage. Nettoyage du disques et remplacement des plaquettes: résolu mais cela revient après 50 km). Remplacement des plaquettes: sans résultat. Problème non résolu à ce jour.

2019:
- Remplacement de la roue arrière complète : pneu usé (après 15.000 km, je ne me plains pas) + jante fendue à la base des rayons (c’est plus ennuyeux).
- Panne moteur. Voir explication ci-dessous.


Jacques, 178 msg, 58 ans. Florennes (BE-56). Haibike SDURO Trekking RC 2015 www.spritmonitor.de/fr/detail/715128.html
 Citer Alerter [647218]
Old-Jack
18-12-2019 à 13h10
Acceder au profil du membre
3. Enfin ! Nous voilà au cœur du sujet

Donc, que je vous conte cette mésaventure vécue tout récemment.

Comme certains le savent déjà, Je ... enfin mon VAE vient de subir une grosse avarie.
L'impensable, l'improbable, l'impossible est arrivé.

Je suis donc au regret de vous annoncer que ce 22 octobre 2019, alors qu’il n’avait que quatre ans et demi et 18.929 km, le moteur Yamaha PW de mon Haibike SDURO Trekking RC de 2015 a subi une grave défaillance sur le chemin du travail. Au cours d’un effort intense (côte à 4%), il s’est arrêté de battre.

A ce jour, 54 jours après ce gros malaise, mon vélo se trouve toujours chez le chirurgien, en soins intensif, dans un coma profond. En effet, la transplantation du moteur était devenue inévitable.

Mais comment cela a-t-il pu se produire? Un moteur réputé d'une fiabilité à toute épreuve...
Eh bien, je soupçonne fort le géniteur (le fabriquant) être l'initiateur de la défaillance. Je ne parle pas d'obsolescence programmée, hein, c'est autre chose. Quoique …
Voici ce qui m'amène à cette hypothèse.

Avec le recul, je peux estimer que la dégradation a réellement débuté il y a deux ans.
Cela a commencé par un banal couinement au niveau du pédalier. Cela ressemblait à un bruit de frottement entre deux éléments en caoutchouc. Ce bruit a disparu après quelques semaines.
Et puis, c'est revenu. Un petit coup d'huile de lubrification de chaîne au niveau de l’axe du pédalier et ce bruit a de nouveau disparu.
Et puis est apparu progressivement ce jeu au pédalier. Cela s'est amplifié au cours des mois, jusqu'à m'inquiéter sérieusement.
Après avoir relaté ce problème « moteur » sur le site Pedelecmonitor.de, j'ai été aiguillé vers le forum allemand "pedelecforum.de" par Alexander, alias Redalexx sur Cyclurba (que je remercie au passage) où il existe un sujet intéressant et très bien documenté à propos de l'entretien/la réparation du moteur Yamaha PW.
Malheureusement, je n'ai ni les compétences ni l’outillage pour effectuer ce genre de démontage.

Lors d'une révision programmée, j'en ai discuté avec mon vélociste. Sa position est pour le moins partagée entre, d'une part, son impossibilité de toucher au moteur (interdiction de la part du constructeur), de même que de se fournir en pièces de rechange, d'autre part sa position assez radicale à propos d’une éventuelle politique d'entretien préventif sur un moteur électrique et, pour terminer, sa volonté de trouver une solution viable pour tout le monde dans le temps.
Pour lui, il n'est pas économiquement réaliste de procéder à un quelconque démontage et/ou entretien d'un moteur (estimation d'un entretien: entre 250 et 400 €).
Bref, la situation est compliquée.
Pour l'anecdote, il m'a fait part que la société Bosch venait de procéder à la mise en place d’un programme de formation de ses distributeurs pour l'entretien et la réparation de leurs moteurs. A son avis, même si la fréquence des pannes est largement inférieure, Yamaha devrait suivre à terme cette mouvance. Un sacré paradoxe par rapport à sa propre vision des choses.

Quoi qu'il en soit, la seule solution dans mon cas était d'attendre et espérer que la panne survienne le plus tard possible. Autrement dit, ce n'était qu'une question de temps avant d’être contraint de procéder au remplacement du moteur.
Nous sommes en décembre 2018.

J’ai donc continué à rouler avec un moteur en sursis. Ce jeu dans le pédalier semblait rester stable jusqu'à ce jour du 21 octobre 2019 où tout a basculé en 48 heures.
Dans un premier temps, j'ai pu entendre une espèce de grognement et également ressentir une vibration au niveau du pédalier. Ce n'était pas vraiment flagrant ni systématique au début. Je n'y ai pas fait trop attention. D'autant plus que rien d'autre ne laissait présager l'inéluctable: pas de ralentissement apparent du moteur, pas de code de panne, rien.
Le deuxième jour, lors de mon départ vers mon lieu de travail, ce grondement s'est fait plus présent pour s'estomper au fur et à mesure des kilomètres parcourus ... jusqu'au moment où j'ai entendu clairement un engrenage lâcher (un « clac-clac ininterrompu) et, immédiatement après, le pédalier a subi un serrage jusqu'à ne plus pouvoir pédaler.
L’écran de contrôle n’a pas indiqué de code d’erreur. Pour lui, tout allait bien …
J'ai pu atteindre mon lieu de travail en me servant du vélo comme d’une trottinette. Il me restait deux kilomètres à parcourir ... en côte. La galère!
Arrivé à destination, je n'ai pu que me rendre qu’à l'évidence: les engrenages, et très certainement les roulements, ont rendus l'âme.
Retour illico chez mon vélociste pour lui annoncer la nouvelle.
Le constat est limpide : une rapide première analyse confirme le serrage du pédalier.
Diagnostic : moteur hors d’usage. Il faut le remplacer. La grande surprise …
A ce moment, j’engage une conversation avec le vélociste afin de lui exprimer mon sentiment face à ce constat.
Il n’est pas dans la politique de Yamaha de procéder à un quelconque démontage de leur moteur. Leur approche semble être « mon moteur est le plus fiable. Pas besoin d’y toucher ».
Travaillant dans un domaine où la sécurité aérienne est très importante, je ne peux pas comprendre cette approche.
Comme toute mécanique, il y a de l’usure. Sans entretien préventif, cette usure ne peut qu’aboutir à une panne. Tout bon mécanicien peut comprendre ça.
Alors, n’est-ce que pure arrogance de leur part ? Est-ce volontaire ? Pouvons-nous dès lors conclure qu’il y aurait là-dessous une forme d’obsolescence programmée ? Quoi qu’il en soit, ce constat me reste en travers de la gorge.

En considérant que l’origine de la panne peut leur être imputée (aucune politique de maintenance), le constructeur ne participerait-il pas à une certaine indemnité pour le remplacement – forcé – du moteur ?
J’argument également le fait que je suis un adepte de la réparation plutôt que du principe « acheter/jeter ».
Malgré le fait que je comprenne sa position en tant que chef d’entreprise, le choix fait par mon interlocuteur n’est pas cohérent face aux nouvelles exigence en terme de réparabilité]https://www.google.com/url?sa=t&rct...]réparabilité d’un produit[/url].

Mon argumentaire a bien été reçu par mon vélociste. Il se chargera de transmettre mes doléances chez le constructeur. En conséquence, il faudra m’attendre à un allongement du délai de réparation car, plus que vraisemblablement, le moteur défectueux devra leur être envoyé pour expertise et il faudra attendre le résultat de l’analyse.
Une semaine plus tard, les nouvelles tombent. Le constructeur consent à intervenir à l’occurrence de 25% sur le prix du moteur. C’est déjà une bonne nouvelle, même si je m’attendais à une intervention plus conséquente de leur part.
Le GO est donc lancé.
Je dois … plutôt, je devais récupérer mon VAE la semaine suivante.

Deux semaines après la discussion, toujours rien. Je me suis rendu chez mon vélociste afin de m’enquérir des dernières nouvelles. Le mécanicien qui m’a accueilli me confirme qu’ils n’ont pas d’informations de la part du constructeur et qu’il allait leur demander ce qui s’appelle dans mon jargon pro « une ETIC » (Estimated Time In Commission).
C’est d’ailleurs lui qui a procédé à la dépose du moteur. Selon lui, je serais le premier (en Belgique ?) à être victime d'une telle panne avec un moteur Yamaha.
Pour l’anecdote, pendant ma discussion, j’ai observé un autre mécanicien s’affairer sur un moyeu de roue de vélo. Je me rends compte qu’ils sont occupés à démonter un moteur-roue pour le réparer. Ils auraient donc la compétence en matière d’entretien de ce genre de moteur ? C’est bon à savoir.

La nouvelle tombe. Mon vélociste m’annonce que mon vélo ne sera pas disponible avant la semaine du 15 ... janvier 2020!
Motif de ce délai: pas de moteur neuf disponible. Il faut donc attendre sa fabrication.
Devant un tel délai, mon vélociste a proposé de mettre à ma disposition un vélo de remplacement.

A ce jour, je n'ai pas encore récupéré mon vélo à assistance électrique. Cela commence à faire long. Si je me base sur les historiques de remplacement de chez Bosch, cela semble être un délai normal. D'autant plus que Yamaha a demandé le retour du moteur pour expertise.
Selon le technicien, je serais le premier en Belgique à être victime d'une panne avec un moteur Yamaha. Cela devrait également intervenir dans l’allongement du délai de réparation de mon vélo à assistance électrique.

Mais pas de soucis: j'utilise le VAE de mon épouse pour mes trajets vers mon lieu de travail. Il est trop petit pour moi (taille du vélo = 45 et je mesure 1,90m).

Précision à propos de la compensation proposée par Yamaha: la facture totale pour le remplacement du moteur devrait (car c'est une estimation) me coûter environ 545€ (prix neuf = +- 700€ TTC - 25%).

Il ne me reste plus qu’à attendre … patiemment … avec tout le flegme qui me caractérise …
La suite, le 15 janvier.

Quand je disais que tout allait bien …

nb: je peaufinerai la mise en page plus tard. 'Suis au boulot ...

Jacques, 178 msg, 58 ans. Florennes (BE-56). Haibike SDURO Trekking RC 2015 www.spritmonitor.de/fr/detail/715128.html
 Citer Alerter [647219]
publicité
18-12-2019 à 13h10

Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72
Feanor
20-12-2019 à 01h36
Acceder au profil du membre
Discussion lue ! En effet, je l'attendais, et merci pour ton témoignage Old-Jack. Heureusement que tu as le VaE de Madame pour encore te rendre au travail. Ça sert d'en avoir un second sous le coude. ;)

Dans ton historique, j'ai lu :

Old-Jack a écrit :
(les conditions imposées par mon employeur pour recevoir des indemnités de déplacement);.


Est-ce qu'en Belgique, l'employeur demandent un certificat comme quoi, le VaE est aux normes. Quid des kits (aux normes VaE ou pas) là bas ?
Le simple fait de voir que c'est un vélo électrique (et non un thermique ou un véhicule du poids d'un scooter) devrait suffire à être éligible à l'indemnité.
Quoi que : vu que tu ne sollicite l'assistance que durant les moments d'effort (15-20 % des kilomètres parcourus) avec la consommation basse record que tu as sur Spritmonitor, un VaE légal est amplement suffisant pour tes besoins.

Quoi qu'il en soit, l’indemnité kilométrique est une bénédiction chez toi. En France la Loi limite l’indemnité à 200 €... par an ! Et est totalement facultative (ce qui fait que seulement 1% des entreprises françaises la proposent !).

Pour en revenir à ton Haibike SDURO Trekking RC 2015, 19000 km, ce n'est pas étonnant que tu sois le premier de Belgique à les avoir faits sur ce modèle (et donc d'être arrivé "au seuil de panne"). Quand je regarde nos cuvées annuelles dans "Combien avez vous fait de km en 20xx ? de la catégorie Cyclisme, très rares sont les cyclistes a atteindre autant de kilomètres sur un même VaE, 90 % de ceux vendus ne dépasseront jamais les 2000 km de leur vie.
(Ce qui me fait penser à un VaE d'une célèbre grande enseigne de sport française qui a eu son train épicycloïdal qui a lâché après 2000 km...)

Tu te savais en sursis depuis décembre 2018. Sache que sur mon prototype, je suis aussi en sursis de panne.
Pas plus tard qu'il y a une semaine, j'ai été victime d'une chute (à 40 km/h en plus !) après que la roue avant ait perdu son adhérence en roulant sur un truc pas net que je n'ai pas vu au sol. (La nuit noire venait juste d'arriver - merci l'hiver - et le thermomètre venait juste de passer dans le négatif.)

Voici le bilan que tu peux voir sur mon journal de bord Spritmonitor :


Spritmonitor - Conseil de surveillance a écrit :
Suite à une chute à vélo d'hier :
- Genou en sang. Heureusement que j'avais des gants EPI. (Rien aux mains du coup.)
- Pédale droite explosée.
- Câble du frein à coupure électrique arraché (le guidon a fait un 180°) ayant entrainé un sur-accident.
- Sur-accident : lors de l'inspection qui a suivi immédiatement la chute, l'accélérateur s'est enclenché 3 fois pendant 3 secondes alors que j'avais la main à fond sur la poignée de frein.
=> 1300 watts envoyés sur un moteur bloqué 3 fois pendant 3 sec.
=> 95 Nm de couple sur les becs de fourche qui ont été endommagés.
=> L'axe du moteur a fait un 360°, vrillant et abimant encore plus le câble de puissance déjà endommagé depuis le 20.04.2017.
=> Serrage des roulements du moteur suite à cette rotation. (La roue libre tournait encore heureusement.)

Heureusement :
- Le moteur n'a pas eu le temps de surchauffer.
- Le train épicycloïdal du moteur n'a pas été endommagé.
- Pas de court-circuit sur le câble de puissance.




Spritmonitor - Réparation a écrit :
Réparation du vélo suite à la chute.
- Isolation des 6 faisceaux sur les 8 endommagés du câble de puissance. Ça sera la dernière réparation possible (trop abîmé).
- Remplacement de la pédale droite.
- Resserrage de la roue motrice. (Son retrait a desserré les roulements, heureusement.)
- Câble du frein à coupure électrique rebranché.

Le vélo fonctionne à nouveau. Néanmoins :
=> Le remplacement du câble de puissance devient urgent (court-circuit assuré si l'axe du moteur lâche encore une fois.), mais réparation impossible pas avant le printemps. (Nécessité de prendre contact avec CycloBoost ® )
=> L'acquisition d'un Torque Arm devient aussi urgent. Achat planifié pour janvier, mais pas attendu avant février.



Heureusement que j'ai pu réparer et les compétences pour le faire (j'ai déjà fait 90 km supplémentaires depuis), mais je suis conscient je ne n'ai désormais plus aucune tolérance de panne vis-à-vis de mon câble de puissance et de mon axe moteur.
Et pas d'argent pour remplacer ce qui est urgent de remplacer dans l'immédiat. (Ça reste de la réparation temporaire pour repousser la panne définitive.)

A noter que j'ai dépassé les 14000 km et que j'ai une utilisation bien plus "agressive" de mon moteur que chez toi. (Il faut dire aussi que depuis que je suis passé à 60v, je me fais plaisir et me fixe facilement une vitesse de croisière qui flirte avec les 40 km/h, alors qu'avant, 32 km/h était la norme.)

Pour en revenir et conclure sur ta mésaventure : c'est quand même incroyable que ton constructeur et ton vélociste soient si peu enclin à de la réparation en bonne et due forme.
Sur ce point là, je préfère clairement ne pas avoir de garantie sur mon VaE et pouvoir le bricoler / bidouiller / réparer librement. J'aime savoir ce qu'il y a dans les entrailles de mes machines.

PS : Attention à tes posts, certaines de tes liens/UR sont mal définis.

Fëanor, 424 msg, 31 ans. (FR-19). VaE: https://www.spritmonitor.de/fr/detail/893746.html
Alerter [647420]
5 messages.    - Haibike SDURO Trekking RC 2015 - Tout va bien ... enfin ... presque - Lu 392 fois. [26056]
retour en haut de page Messages récents
Creation du fichier https://cyclurba.fr/fichier/forum_compteur.txt
répondre dans cette discussion
En ce moment sur le tchat
Le 16 à 11h07 Danakone Bonjour,
Est-ce que l'un d'entre vous a déjà utilisé ce chargeur?
cyclurba.fr
Le 16 à 17h12 Havoc Bonjour, la Shoutbox sert à afficher des messages d'information, ça ne sert à rien de poser des questions techniques dans cette fenêtre...
Le 16 à 19h00 Titif Je ne trouve aucunes discussion sur ce sujet, et en cherchant sur le net j'ai réussi a debrider le Nouveau VTT Essentiel Boulanger que je...
Le 16 à 20h49 Havoc Bonsoir, tu pourrais nous présenter ce vélo dans la rubrique [url=https://cyclurba.fr/forum-velo/6/vn-los-assistn-s-motorisn-s.html]VAE[...
Le 18 à 17h26 Phildam bonjour a tous, je cherche la marque du moteur d'origine velowatt belleville 2017 (roue arriere) j'ai chercher sur le forum j'ai pas...


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72


Fatal error: Call to undefined function LectureSQL() in /home/cyclurba/public_html/cyclurba.fr/pub/banniere.php on line 72