£££04-jccache.php ££££ -------
££££6 presence_caching 0 - forum/cach_forum_discussion_26456_from_6840.php-
Nouvelle discussionNouveau message Derniers messages Recherche forum
7084 messages.      680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690   - Autour de Corona [26456]
Havoc
14-05-2020 à 21h12
Acceder au profil du membre
123 décès à l'hôpital ces dernières 24 heures (98 hier).

228 décès répertoriés en institutions (contre 15 hier).

129 lits libérés en réanimation.

932 personnes quittent l'hôpital guéries. 622 nouveaux cas confirmés.

Depuis le début de la semaine, ça stagne pas mal, quand-même.

Bruno, Modérateur,54482 msg, 54 ans. Etampes (FR-91). [mon blog] Vtf 12km/j/IntercontinentalBBS/Sunn Revolt/XChox/Motive/Dogg
 Citer Alerter [677466]
Veloelec44
14-05-2020 à 21h29
Acceder au profil du membre
Le réseau Sentinelle se base sur les relevés des médecins. La carte de l'activité du Covid-19 est à surveiller. websenti.u707.jussieu.fr

Bruno, 3196 msg, 66 ans. Nantes (FR-44). Fahrradmanufaktur BBS02 justeunvoyage.e-monsite.com/
 Citer Alerter [677473]
publicité
14-05-2020 à 21h29
Transformez votre vélo en vélo électrique !
Lien commercial -292-


Bioporto
15-05-2020 à 03h52
L'ouverture des plages c'est surtout pour les balades et le sport, chez nous.

youtu.be

Retraité Itinérant, 480 msg, 64 ans. (PT-30). Matra Bionx 48V I-Step (2013)
 Citer Alerter [677554]
Bioporto
15-05-2020 à 04h14
Concernant les aides pour la France :

www.service-public.fr

Retraité Itinérant, 480 msg, 64 ans. (PT-30). Matra Bionx 48V I-Step (2013)
 Citer Alerter [677555]
Havoc
15-05-2020 à 09h08
Acceder au profil du membre
Le syndrome de type Kawasaki cette fois bien documenté aux USA. Il concerne là-bas une centaine de cas infantiles identifiés. C'est inquiétant car l'issue peut être fatale, comme on le sait depuis la mort d'un enfant au Royaume-Uni.


Sciences et Avenir a écrit :
Les autorités américaines ont émis jeudi un avertissement à destination des professionnels de santé concernant une maladie inflammatoire rare, mais potentiellement mortelle, touchant les enfants et probablement liée au Covid-19.

La maladie, appelée syndrome multi-inflammatoire chez les enfants (MIS-C) par les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies, a pour la première fois été signalée fin avril au Royaume-Uni. Une centaine de cas, dont au moins trois décès, ont ensuite été rapportés dans l'Etat de New York.

"Les prestataires de soins qui ont traité ou traitent des patients de moins de 21 ans correspondant aux critères de (la maladie) MIS-C doivent signaler les suspicions de cas à leur département de santé local", ont fait savoir les Centres de prévention américains (CDC).

Ces critères sont l'apparition de symptômes comme la fièvre et l'inflammation de plusieurs organes nécessitant une hospitalisation, avec l'impossibilité d'établir un diagnostic, ainsi que l'exposition au Covid-19 ou la confirmation de la maladie chez le patient.

Les médecins confrontés à cette maladie ont observé des symptômes similaires à ceux de la maladie de Kawasaki, un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants et dont la cause reste indéterminée.

Selon les CDC, l'hypothèse de cette maladie doit être considérée "pour toute mort infantile avec preuve d'une infection au SARS-CoV-2", le nom du nouveau coronavirus causant la maladie Covid-19.

L'apparition de ces symptômes inflammatoires semble intervenir quatre à six semaines après que l'enfant a été infecté par le virus, alors qu'il a déjà développé des anticorps, selon le pédiatre Sunil Sood, du centre médical pour enfants Cohen à New York, interrogé par l'AFP.

"Ils avaient le virus, leur corps l'a combattu. Mais maintenant il y a cette réponse immunitaire différée et excessive", a-t-il expliqué.

Renforçant encore le mystère autour de cette maladie, aucun cas semblable n'a été rapporté chez des enfants en Asie, y compris en Chine où le virus est apparu en décembre. Certains avancent la possibilité de raisons génétiques à cela, selon Sunil Sood.



Bruno, Modérateur,54482 msg, 54 ans. Etampes (FR-91). [mon blog] Vtf 12km/j/IntercontinentalBBS/Sunn Revolt/XChox/Motive/Dogg
 Citer Alerter [677562]
Papat-Le-Bref
15-05-2020 à 10h37
Acceder au profil du membre
Il reste encore plein de choses à découvrir sur cette saloperie... il ne faudrait pas par exemple que ce virus laisse à long terme des lésions permanentes...

Papat, 20872 msg, 54 ans. Fatbike Mxus 3kw (NL). [mon blog] LiPo 18S-20Ah - Vélotaf plage 42 km/j
 Citer Alerter [677577]
Havoc
15-05-2020 à 10h55
Acceder au profil du membre
La Covid, une maladie peut-être autant circulatoire que respiratoire ?

C'est ce qu'on peut penser en lisant cet article publié par Nature, traduit par le site Les-Crises:


Nature a écrit :
Eruptions cutanées, jambes enflées, cathéters bouchés et mort subite : les caillots sanguins, petits et grands, sont une complication fréquente de COVID-19, et les chercheurs commencent à peine à en comprendre la raison. Pendant des semaines, les rapports ont fait état des effets de la maladie sur tout le corps, dont beaucoup sont causés par des caillots.

« C’est comme une tempête de caillots de sang », déclare Behnood Bikdeli, étudiant de quatrième année en cardiologie à l’université Columbia de New York. Toute personne souffrant d’une maladie grave risque de développer des caillots, mais les patients hospitalisés atteints de COVID-19 semblent plus susceptibles.

Des études menées aux Pays-Bas et en France suggèrent que des caillots apparaissent chez 20 à 30 % des patients gravement malades atteints de COVID-19. Les scientifiques ont quelques hypothèses plausibles pour expliquer le phénomène, et ils commencent tout juste à lancer des études visant à acquérir des connaissances mécanistes. Mais avec l’augmentation du nombre de décès, ils s’efforcent également de tester des médicaments qui freinent la formation de caillots.

Double coup dur

Les caillots de sang, des amas de cellules et de protéines ressemblant à de la gelée, sont le mécanisme de l’organisme pour arrêter les saignements. Certains chercheurs considèrent la coagulation comme une caractéristique essentielle du COVID-19. Mais ce n’est pas seulement leur présence qui laisse les scientifiques perplexes : c’est aussi la façon dont ils se manifestent. « Il y a tellement de choses un peu inhabituelles dans les présentations« , déclare James O’Donnell, directeur du Centre irlandais de biologie vasculaire au Collège royal des chirurgiens de Dublin.

Les anticoagulants n’empêchent pas de manière fiable la coagulation chez les personnes atteintes de COVID-19, et les jeunes meurent d’accidents vasculaires cérébraux causés par les blocages dans le cerveau. De plus, de nombreuses personnes hospitalisées présentent des niveaux très élevés d’un fragment de protéine appelé D-dimère, qui est généré lors de la dissolution d’un caillot. Des niveaux élevés de D-dimère semblent être un puissant prédicteur de mortalité chez les patients hospitalisés infectés par le coronavirus.

Les chercheurs ont également observé des caillots miniatures dans les plus petits vaisseaux du corps. Jeffrey Laurence, hématologue à la Weill Cornell Medicine de New York, et ses collègues ont examiné des échantillons de poumon et de peau de trois personnes infectées par le COVID-19 et ont constaté que les capillaires étaient obstrués par des caillots. D’autres groupes, dont une équipe dirigée par O’Donnell, ont fait état de résultats similaires.

« Ce n’est pas ce que l’on s’attendrait à voir chez une personne qui vient d’avoir une infection grave« , dit-il. « C’est vraiment très nouveau« . Cela pourrait aider à expliquer pourquoi certaines personnes ont des taux d’oxygène sanguin extrêmement bas et pourquoi la ventilation mécanique n’est souvent d’aucune utilité. C’est un « double coup« , dit O’Donnell. La pneumonie obstrue les minuscules sacs des poumons avec du liquide ou du pus, et des microcratères empêchent le sang oxygéné de s’y déplacer.

Impacts viraux

La raison pour laquelle cette coagulation se produit reste un mystère. Une possibilité est que le SARS-CoV-2 attaque directement les cellules endothéliales qui tapissent les vaisseaux sanguins. Les cellules endothéliales abritent le même récepteur ACE2 que le virus utilise pour pénétrer dans les cellules pulmonaires.

Et il existe des preuves que les cellules endothéliales peuvent être infectées : des chercheurs de l’hôpital universitaire de Zurich en Suisse et du Brigham and Women’s Hospital de Boston, Massachusetts, ont observé le SARS-CoV-2 dans les cellules endothéliales à l’intérieur des tissus rénaux.

Chez les personnes en bonne santé, le vaisseau sanguin est « un tuyau très bien tapissé », explique Peter Liu, directeur scientifique de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa au Canada. Le revêtement empêche activement la formation de caillots. Mais une infection virale peut endommager ces cellules, les poussant à produire des protéines qui déclenchent le processus.

Les effets du virus sur le système immunitaire pourraient également affecter la coagulation. Chez certaines personnes, le COVID-19 incite les cellules immunitaires à émettre un torrent de signaux chimiques qui accélèrent l’inflammation, laquelle est liée à la coagulation. Et le virus semble activer le « système du complétement », un mécanisme de défense qui déclenche la coagulation.

Le groupe de Laurence a découvert que les petits vaisseaux obstrués des tissus pulmonaires et cutanés des personnes atteintes de COVID-19 étaient parsemés de protéines du complément. Tous ces systèmes – complément, inflammation, coagulation – sont liés entre eux, explique Agnes Lee, directrice du programme de recherche en hématologie de l’université de Colombie britannique à Vancouver, au Canada. « Chez certains patients atteints de COVID, tous ces systèmes sont en quelque sorte en hyperpropulsion. »

Mais Agnes Lee ajoute qu’il pourrait y avoir d’autres facteurs en jeu qui ne sont pas spécifiques au COVID-19. Les personnes atteintes de la maladie qui sont hospitalisées présentent généralement un certain nombre de facteurs de risque de coagulation. Elles peuvent être âgées ou en surpoids, et peuvent souffrir d’hypertension ou de diabète. Elles se présentent avec de fortes fièvres et, parce qu’elles sont gravement malades, ont probablement été immobilisées. Elles peuvent avoir une prédisposition génétique à la coagulation ou prendre des médicaments qui augmentent le risque. « C’est un peu comme une tempête parfaite« , dit-elle.

La course aux nouvelles thérapies

Alors même que les chercheurs commencent à comprendre comment la coagulation se produit chez les personnes atteintes de COVID-19, ils s’empressent de tester de nouvelles thérapies visant à prévenir et à éliminer les caillots. Les médicaments anticoagulants sont la norme pour les patients de l’unité de soins intensifs, et ceux atteints de COVID-19 ne font pas exception.

Mais le dosage fait l’objet d’un débat passionné. « La question est maintenant de savoir à quel point il faut être agressif« , explique Robert Flaumenhaft, chef de la division hémostase et thrombose au Beth Israel Deaconess Medical Center de Boston. Des chercheurs de la Mount Sinai School of Medicine à New York ont rapporté que les personnes hospitalisées avec le COVID-19 sous ventilation mécanique et ayant reçu des anticoagulants avaient un taux de mortalité inférieur à celui des personnes qui n’étaient pas traitées avec ces produits. Mais l’équipe n’a pas pu exclure d’autres explications à cette observation, et les fortes doses de ces médicaments comportent des risques.

À l’université de Columbia à New York, les chercheurs lancent un essai clinique pour comparer les doses standard d’anticoagulants qui empêchent la formation de caillots avec une dose plus élevée chez les personnes gravement malades infectées au COVID-19. Des essais similaires sont prévus au Canada et en Suisse. Et les scientifiques du Beth Israel Deaconess Medical Center ont commencé à s’inscrire à un essai clinique pour évaluer un médicament anticoagulant encore plus puissant appelé activateur tissulaire du plasminogène, ou tPA. Ce médicament est plus puissant, mais comporte des risques d’hémorragie plus élevés que les anticoagulants.

Les scientifiques espèrent que ces essais et d’autres fourniront les données nécessaires pour aider les médecins à prendre des décisions difficiles en matière de traitement. Lee s’inquiète de la quantité de « médecine réactionnaire » qui se produit. « Les gens changent leur approche thérapeutique en réaction à leur expérience locale et personnelle« , dit-elle. Elle comprend cet élan, « mais nous devons nous rappeler que l’essentiel est d’abord de ne pas faire de mal » .



Bruno, Modérateur,54482 msg, 54 ans. Etampes (FR-91). [mon blog] Vtf 12km/j/IntercontinentalBBS/Sunn Revolt/XChox/Motive/Dogg
 Citer Alerter [677580]
Havoc
15-05-2020 à 10h56
Acceder au profil du membre
Oui Papat, c'est ce à quoi je pense depuis que les hôpitaux parisiens et londoniens ont signalé ce syndrome. Les risques de lésions cardiaques sont sérieux.

Bruno, Modérateur,54482 msg, 54 ans. Etampes (FR-91). [mon blog] Vtf 12km/j/IntercontinentalBBS/Sunn Revolt/XChox/Motive/Dogg
 Citer Alerter [677582]
Veloelec44
15-05-2020 à 11h07
Acceder au profil du membre
Il semble aussi exister des séquelle pulmonaires qui demeurent visibles sur les radios et les scanners pour certains patients. Les centres de rééducation paraissent avoir été phagocytés pour les personnes atteintes de Covid-19, pour des cas lourds notamment, comme à Bourg-en-Bresse. Les séquelles peuvent être pulmonaires, neurocognitives, et donc cardiaques. Pour ce qui est identifiable à l'heure qu'il est. La visibilité du devenir des malades est évidemment limitée, mais la route semble longue.

Bruno, 3196 msg, 66 ans. Nantes (FR-44). Fahrradmanufaktur BBS02 justeunvoyage.e-monsite.com/
 Citer Alerter [677584]
publicité
15-05-2020 à 11h07
Transformez votre vélo en vélo électrique
Lien commercial -333-

Papat-Le-Bref
15-05-2020 à 11h13
Acceder au profil du membre
J'essaye de ne pas aborder ce sujet en famille, mais j'ai de plus en plus le sentiment que notre vie quotidienne sera durablement affectée, ça se comptera probablement en années...

Papat, 20872 msg, 54 ans. Fatbike Mxus 3kw (NL). [mon blog] LiPo 18S-20Ah - Vélotaf plage 42 km/j
 Citer Alerter [677587]
7084 messages.      680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690   - Autour de Corona - Lu 99633 fois. [26456]
retour en haut de page Messages récents
répondre dans cette discussion
En ce moment sur le tchat
Le 13 à 20h44 Sara-maria
Le 25 à 18h28 Meug57 Bonjour a tous j ai un mxus 3000w v3 double capteur hall , je n ai pas de cable au controleur pour brancher le second capteur es normal ,...
Le 01 à 17h12 Havoc Nous recevons des messages au sujet d'un site qui serait une arnaque, high-tech-market. Prudence !
Le 02 à 19h12 Exoninka [membre=] tchangly
Bonjour j'ai un alternateur 12v 70a et un contrôleur 36/48v 1000w et quand j'essaie de le faire tourner il fait...
Le 03 à 10h07 Ptit-philou Bonjour, pas de réponses techniques sur le tchat (pas de place) : merci de poster sur le forum..

Réparer et entretenir son vélo soi-meme
Lien commercial -178-



Découvrez tous nos display compatible Bafang

Découvrez tous nos display compatible Bafang

Transformez votre vélo, en vélo électrique.

Transformez votre vélo en vélo électrique !