SP-2:.### Z01### 520S électrifié
Cette page, vue 5 fois, fait partie des velos de Jm1010
Voir l'ensemble de ses velos.
Voir les velos de tous les membres.

Voter pour cette page    ( note moyenne : 0/10 pour 0 vote)

520S électrifié



Voici mon VTT de vélotaf (36 km AR) à base de VTT tout suspendu Rockrider 520S de Decathlon.

J'ai commencé avec ce kit sur un Rockrider 340 (suspendu à l'avant seulement) mais le confort était insuffisant.

Kit Power e bike avec moteur RH205s bobiné long (10x6) et contrôleur 6 MOSFETs 17A augmenté à 25A (en grossissant le shunt et en changeant les MOSFETs HY3208 par des IFRB4110).

D'origine la roue du kit est en 26 pouces. J'ai enlevé la jante et monté le moteur sur la jante arrière d'origine du 520S en 27.5 pouces. Pour cela il suffit de rayonner différemment (avec moins de décalage sinon les rayons sont trop courts), et en adoptant un schéma particulier car le moteur à 36 trous de rayons alors que la jante n'en a que 28. Mais c'est faisable !

La batterie est faite maison, c'est une 13S7P (48V) avec des NCR18650PF de Panasonic commandés sur Nkon.nl. Au début jai essayé de monter le pack avec le kit sans soudure Vruzend, mais j'avais des problèmes récurrents de mauvais contact après quelques trajets, et donc de déséquilibrage du pack (et aussi une mauvaise résistance série). j'ai donc décidé de souder les piles à l'étain argent plomb (fond à basse température), avec grosse pane (100 W) et flux, et avec des pattes de cuivre. D'abord gratter les pôles des piles avec du papier de verre gros grain, puis mettre du flux, puis 2-3s avec la grosse pane pour étaler de l'étain, puis après 1-2s suffisent pour faire prendre la patte de cuivre d'interconexion dessus. J'ai mesuré la capacité du pack avant/après soudure, aucune différence visible (875 Wh mesurés à 4A de décharge).

La batterie est placée dans une boîte en plastique sur un support Decathlon qui se fixe à l'avant du cadre. Au début je fixais les batteries sur le cadre principal, en dessous, comme beaucoup. Dans la boîte, l'avantage est qu'il y a davantage de place pour faire passer tranquillement les câbles et que rien n'est compressé (moins de risques de faire un court circuit, ça m'est arrivé, à la base la batterie était une 13S8P mais j'ai perdu quelques éléments dans la bataille!)
Tout est calé entre des tranches de mousse/papier bulle afin d'amortir les chocs (pour ne pas risquer de casser les soudures au fil du temps). Ca facilite aussi l'accès au pack pour surveiller que tout va bien (par exemple, les BMS sont visibles sur la partie haute de la boîte pour surveiller l'équilibrage).

La batterie est en deux parties (13S3P et 13S4P), avec chacune leur BMS. Elles sont mises en parallèle juste après les BMS. C'est transparent et cela revient au même qu'une grosse batterie 13S7P, au détail près que je peux en sortir plus de courant (la somme des courants max des BMS, soit 2 x 20A = 40A). Je me suis limité à 25A pour éviter de surchauffer le moteur lors des trajets face au vent.

J'ai ajouté deux diodes en série sur le câble de recharge pour ne pas charger la batterie à 100%. Elle ne se charge qu'à 52V au lieu de 54.6V, soit environ 80% de la capacité. Ca me permet de rallonger le nombre de cycles théoriques de la batterie d'un facteur deux.

Je consomme entre 300 et 500 Wh pour un aller de 18km (soit de 35 à 60% de la capacité batterie), et je recharge au travail pour le retour. J'évite donc les cycles profonds.

Les pneus d'origine du VTT ont été remplacés d'abord par des Continental Contact City Plus E50 (2.2 pouces, tenue de route au top mais confort pas au top), puis par des pneus ballon Schwalbe Big Ben (2.35 pouces à l'avant, 2.8 pouces à l'arrière). Là le confort augmente nettement car la pression est plus faible (je leur mets 1.5 bars, ça suffit, faut juste pas prendre les virages comme un fou).

Les plateaux d'origine du VTT ont été remplacés par un plateau unique et plus grand (52 dents).

Jai gardé les suspensions d'origine un an, mais je viens de les changer car c'était un amortisseur et une fourche (Suntour XCM 120) à base de ressorts, donc compression non réglable. or je suis léger et mon trajet est constitué uniquement de route dégradée, sur laquelle j'ai besoin que les suspensions soient plutôt souples afin de lisser les défauts de la route. j'ai remplacé par un amortisseur et une fourche à air Rockshox (amortisseur monarch R et fourche Recon RL 100mm).

Pour la fourche qui est à pivot conique, j'ai dû changer le jeu de direction du 520S (prévu pour un pivot droit). Il faut acheter une cuvette basse de type EC44/40 et de hauteur max 10mm dans le cadre (donc une Hope ou une Woodman, mais méfiance pour la Cane Creek je ne suis pas sûr que ça passerait sans devoir raboter quelque part).

J'ai également changé la selle par une gel bien confortable, une tige de selle suspendue, et un guidon confort, placé plus haut grâce à la potence inclinable. Ca me permet d'avoir une position quasi verticale sur le vélo (comme sur un vélo de ville).

Déjà 5000km en un an et plus de 100 trajets maison-travail en voiture évités!
Un grand merci au forum pour toutes les infos et astuces dont j'ai pu profiter...
En espérant que ça donnera de bonnes idées à certains
A+






Photo

Photo

Photo

Cliquez ici pour afficher une aideDate: 2019-08-08 17:00:43  [ Avertir billet douteux ]





Signaler ce blog à un ami
> Vos commentaires sur "520S électrifié"  
    
Aucun commentaire à ce jour; Soyez le premier...

Ajouter un commentaire